Aller au contenu principal

Les éleveurs de Blondes en AG

Les éleveurs de Blondes d'Aquitaine se sont retrouvés le 1er février pour l'assemblée générale de leur syndicat de race. Promotion collective, concours et intérêts économiques de l'engraissement étaient à leur programme

 

 

Après la visite de l'élevage de Jean Halais, à Antrain, les éleveurs de Blondes d'Aquitaine ont fait le point sur la vie de leur syndicat de race, vendredi 1er février. Un voyage dans le Morbihan est en préparation pour la mi-février. Les éleveurs de Blondes pensent aller visiter la station des chambres d'agriculture à Mauron, où se déroulent différents essais sur l'engraissement, ainsi qu'une exploitation spécialisée dans l'engraissement de taurillons.

L'année sera aussi rythmée par les concours : le salon de l'agriculture, puis celui de la Foire de Rennes, qui aura lieu vendredi 28 mars en fin de matinée, l'interrégional, organisé fin août en Vendée et enfin le national dans le Gers en septembre. Pour les éleveurs de l'Ouest, le temps fort sera le Space où la Blonde sera la race allaitante à l'honneur. Mardi 16 septembre, le festival réunira de 80 à 90 animaux, venus de toute la France, pour un concours et une présentation de descendances. Une vente aux enchères clôturera peut-être la journée.

Jean Yves Rissel, président de la Confédération des éleveurs, rappelle la volonté de la chambre d'agriculture de soutenir les syndicats de race, que ce soit pour leur animation ou pour la participation d'éleveurs à des concours. "Nous travaillons dans un esprit de promotion collective", souligne Jean Yves Rissel.

 

Engraisser mais pas à n'importe quel prix

Les chambres d'agriculture conduisent différents travaux sur l'engraissement des jeunes bovins. Elles se sont ainsi penchées sur l'intérêt des rations sèches. Ces rations donnent de bons résultats techniques mais l'intérêt économique est à bien peser en fonction du coût du mash comparé au blé et au soja. "L'intérêt de la ration sèche est limitée à moins d'acheter le mash en très grande quantité", souligne Christian Veillaux, ingénieur de la chambre d'agriculture. Face à un prix élevé des céréales, on peut s'interroger sur l'intérêt de l'engraissement face aux cultures de vente. La chambre d'agriculture a analysé l'intérêt de l'engraissement en fonction du prix du broutard, du prix de vente du JB et de la marge envisageable en maïs grain. Sur 6 ans, le prix moyen du JB U= a été de 3, 2 euros. "A ce prix, l'engraissement n'est pas intéressant si le broutard est à plus de 900 euros, chiffre Christian Veillaux. Voire 800 euros si on peut espérer une marge en maïs supérieure à 1250 euros".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité