Aller au contenu principal

Les éleveurs de bovins viande à la merci des décisions politiques

Coopel Bovi a fait part de son inquiétude face à la nécessité de renouveller la profession avec une si faible lisibilité du marché. Philippe Dagorne, le président de la Coopel Bovi a déclaré que "faire des grandes prévisions est extrêmement complexe tant les décisions politiques diverses et variées influent terriblement sur nos marchés européens et méditerranéen".

L'organisation de producteurs a fait part de son bilan 2013 lors de son assemblée générale. Une baisse de l'activité de - 5% en 2013, soit une baisse de 600 têtes sur les 12 000 vendus en 2012. Des résultats qui dépendent fortement des décisions politiques. La nouvelle PAC en fait partie et oblige les producteurs de viande bovine a une nouvelle remise en cause. Une situation jugée "insupportable" par Philippe Dagorne qui aimerait arrêter de devoir "faire de la politique".

Le cas de la Pologne

L'interdiction de l'abattage rituel au 1er janvier 2013 en Pologne a freiné les exportations vers la Turquie, principal client de viande halal. Pour compenser cette perte de débouché, le marché s'est repositionné sur les pays européens. Philippe Dagorne indique que "ces animaux ont fini par arriver sur le marché intérieur en faisant lentement reculer le tarif des jeunes bovins". Un effet boule de neige que les producteurs de viande bovine françaises subissent.

Le cas de l'Algérie

A contrario, l'ouverture d'un contingent à droit nul a permis d'expédier environ 6 000 têtes d'animaux maigres au moment des fêtes de fin d'année. Philippe Dagorne indique que "l'ouverture d'un contingent sur l'algérie en fin d'année a permis de relancer le marché des broutards ainsi que quelques animaux finis". De nouveaux débouchés peuvent apparaître et des marchés sont encore préservés, comme les labels Limousin et Blond d'aquitaine, qui restent "imperturbables". Pour combien de temps encore.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité