Aller au contenu principal

Les formations qualifiantes de Saint Ségal transférées au Nivot

A compter de la rentrée prochaine, c'est le lycée agricole du Nivot, à Lopérec, qui va assurer les formations qualifiantes BPREA, CS et CQP agro-machinisme. Jusque-là, elles assurées par la chambre d'agriculture au centre de Kergadalen, à Saint Ségal.  

"Les chambres d'agriculture de Bretagne doivent revenir à l'équilibre financier, affirme Jean-Hervé Caugant, le président du Finistère. A l'automne dernier, nous avons donc décidé de recentrer nos actions sur 5 axes prioritaires : l'installation-transmission, la transition de l'agriculture en lien avec les attentes sociétales et son intégration dans les politiques publiques, le développement des territoires et la mise en oeuvre des services publics".

Une ferme, trois élevages

Si les chambres d'agriculture de Bretagne vont continuer à s'investir dans la formation continue des agriculteurs, elles ont donc décidé de se désengager, dès la rentrée prochaine, des formations qualifiantes qu'elles dispensent sur leurs quatre sites de Quinténic (22), Saint Ségal (29), Agréquip (35) et Kérel (56). "A chaque fois, nous avons recherché des établissements agricoles qui pourraient reprendre ces formations", précise Jean-Hervé Caugant.

Dans le Finistère, c'est à une quinzaine de kilomètres seulement de Saint Ségal que la chambre d'agriculture va transférer ses formations, au Nivot, à Lopérec. "Dès le mois de février pour le machinisme, à la rentrée de septembre pour les autres formations", précise Cédric Troadec, le directeur du lycée agricole. "Un choix logique, rajoute Jean-Baptiste Le Floch, le président du conseil d'administration. Notre devise, c'est apprendre en pratiquant, de façon à ce que les jeunes soient immédiatement opérationnels quand ils décrochent leur premier poste".

Une devise qui s'appliquera aussi aux 60 à 80 stagiaires qu'accueillait jusque-là le centre de Saint Ségal tous les ans. "Les formations pourront s'appuyer sur nos 150 ha, détaille Ronan Le Menn, membre du conseil d'administration, en charge de l'exploitation. Et sur nos trois élevages, 55 à 60 vaches laitières, 130 truies et 270 brebis". Des ateliers où le lycée a décidé il y a peu de doubler le personnel, afin d'accueillir les élèves dans les meilleures conditions pour apprendre leur métier.

Conduire un tracteur sur simulateur

"Contrairement à il y a quelques années, on voit maintenant arriver des élèves qui ne savent pas conduire un tracteur". Pour les aider à progresser, l'établissement vient de se doter d'un simulateur. "J'y croyais pas trop, avoue ce formateur. On l'a essayé durant les vacances. Et c'est aussi bien que de conduire un vrai tracteur !"

S'il offre la possibilité de multiplier les temps d'apprentissage, le simulateur permet aussi de franchir un à un différent niveaux, en apprenant à conduire un tracteur avec chargeur, remorque... "Et parce que l'agriculture est de plus en plus connectée, nous avons noué un partenariat avec l'Isen, une école d'ingénieurs à Brest", rajoute Jean-Baptiste Le Floch. Le prochain chantier du lycée ? "Réorganiser l'internat, pour accueillir les nouveaux élèves dans de bonnes conditions", dévoile Cédric Troadec.

Les 12 salariés que compte aujourd'hui le centre de formation de Saint Ségal se sont vus proposer des postes au sein du lycée agricole ou des chambres d'agriculture de Bretagne. "Et nous garderons un lien fort avec le Nivot", rajoute Jean-Hervé Caugant. Un lien auquel tient l'établissement. "Nous comptons sur la chambre d'agriculture pour nous remonter les informations du terrain, de façon à ce que nous formations restent en adéquation avec les attentes de la profession".

 

Portes ouvertes

Pour la rentrée prochaine, les inscriptions en CS ou CQP machinisme, en BPREA lait, porc ou ovins se feront directement auprès du Nivot. L'établissement organisera des portes ouvertes pour présenter l'ensemble de ses formations, de la 4e à la licence pro :

- le vendredi 7 février, de 16h à 19h,

- le samedi 8 février, de 10h à 18h,

- et le samedi 7 mars, de 10h à 18h.

Contact au 02 98 81 10 04, par mail loperec@cneap.fr ou sur le site www.lenivot.com.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité