Aller au contenu principal

Les GVA répondent aux nouvelles attentes

Les grandes orientations des GVA du Morbihan, telles que définies par leurs présidents et présidentes, réunis le 7 septembre à Inguiniel, témoignent de la créativité dont les groupements font preuve pour répondre aux besoins des agriculteurs d'aujourd'hui.

Après avoir rappelé les trois grands axes essentiels que sont l'accompagnement Pac, la stratégie de chef d'entreprise agricole et la transmission, développés avec leurs partenaires, les présidents et présidentes de groupements de vulgarisation agricole du Morbihan ont mis plus particulièrement l'accent sur deux orientations, les relations humaines et les nouvelles technologies, qui correspondent bien aux nouvelles attentes des agriculteurs en matière de formation.

Se poser les bonnes questions

"Analyser ses motivations pour clarifier ses choix","Concilier ses différents temps de vie" ou encore"Travailler avec son conjoint" sont des exemples de sessions proposées dans le domaine des relations humaines."Au début de mon installation, j'avais besoin d'apprendre et j'étais à la recherche d'informations techniques, témoigne Anne Guillemot, agricultrice à Cléguer depuis 1994, aujourd'hui je recherche davantage les sessions de communication et de développement personnel". Eric Touzard, président des GVA du Morbihan, justifie que"dès lors qu'il y a projet, il est important de se poser les bonnes questions". De plus, les récentes sessions de formation menées dans le domaine des relations humaines ont été très appréciées de leurs participants.

L'ère des nouvelles technologies
En ce qui concerne les nouvelles technologies, l'objectif est d'apporter aux professionnels de la lisibilité sur le choix du matériel et des logiciels. En effet, comme le souligne Eric Touzard,"les exploitants sont de plus en plus sollicités sur tel ou tel logiciel, l'objectif est donc pour eux de disposer des bonnes informations pour être en mesure de choisir". La session de formation propose donc dans un premier temps, la présentation des caractéristiques de différents pockets PC présents sur le marché et de leur utilisation, puis la démonstration de logiciels que ce soit pour la gestion du troupeau, le suivi de la fertilisation ou la comptabilité. Guillaume Le Bozec, du GVA de Lorient/ Pont-Scorff, rappelle que"avant d'investir, il est nécessaire de définir ses besoins, sachant que selon les besoins, il existe des logiciels plus ou moins performants".
Aussi, les GVA soulignent que les sessions sont ouvertes à tout agriculteur et peuvent profiter d'un crédit d'impôt. Avec une offre de plus en plus complète et innovante – les formations courtes sont passées de 100 en 2006, à 150 en 2007 – les GVA sont un acteur incontournable de la formation.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité