Aller au contenu principal

A Lannilis et Saint Renan
Les JA dénoncent le gaspillage de foncier

La semaine dernière, les Jeunes Agriculteurs ont semé des céréales dans des parcelles en friches, à Lannilis et Saint Renan. Une façon d'attirer l'attention sur un incroyable gaspillage de foncier, alors qu'il s'agit là de leur outil de travail.

"L'agriculture française perd 26 m² de terres par seconde, ce qui représente la perte de 3 exploitations par jour, 82 000 hectares par an et l'équivalent d'un département tous les 7 ans". Pour la troisième année consécutive, les Jeunes Agriculteurs ont organisé une semaine nationale de la préservation du foncier. "La question du foncier est préoccupante pour notre agriculture. Elle l'est encore plus pour la future génération de jeunes agriculteurs, qui risque de ne plus y avoir accès si l'artificialisation des terres agricoles n'est pas rapidement stoppée".

 

 

Du blé en zone artisanale...

 

Pour dénoncer ce gaspillage de foncier agricole, les JA du Finistère sont passés à l'action. A Lannilis, ils ont semé du blé dans une parcelle appartenant à la commune, et en friche depuis longtemps. "Les communes s'agrandissent trop vite, constate Alexandre Corre, le président cantonal des JA. Elles prévoient des zones artisanales, des lotissements. Et, en attendant la construction, les parcelles restent vides alors qu'elles pourraient être mises à disposition des agriculteurs et cultivées".

A Saint Renan, l'an dernier, les JA avaient déjà emblavé en céréales une parcelle de 50 ares en friche depuis 4 ans, en plein cœur d'une zone artisanale. "Depuis, rien n'a changé", s'énerve Julien Hindré, le président cantonal. Cette année, ils sont passés à la vitesse supérieure et ont semé toutes les parcelles inutilisées de cette zone. "Et on vient d'apprendre qu'une autre zone artisanale est prévue à 2 km de là ! Il est urgent que ces zones ne soient plus gérées au niveau communal, afin qu'on remplisse d'abord celles qui existent, avant d'en créer de nouvelles".

 

… et sur un terrain de foot

 

Un peu plus loin, les JA de Saint Renan ont également cultivé une parcelle appartenant à EDF et laissée à l'abandon depuis des années. "La salle omnisport tombe en ruines. Le terrain de foot était envahi par les chardons. Le tout en plein milieu d'une zone agricole", détaille Julien Hindré. Au total, 2,20 ha ont été labourés. "Et on avait bien envie d'aller aussi semer en blé les 1,5 ha de pelouse du Super U". Et les JA de dénoncer un énorme gaspillage de foncier, dû aux aménagements paysagers dans les zones commerciales ou artisanales, aux parkings sur-dimensionnés, que les entreprises pourraient partager...

"Une prise de conscience émerge petit à petit pour préserver les terres agricoles, constate JA national. Mais elle n'est pas encore suivie de faits réels". "Et, pendant ce temps, la pression sur le foncier s'intensifie et la situation devient compliquée, s'alarme Julien Hindré. Faute de foncier, les nouvelles normes d'épandage en lait vont nous obliger à diminuer notre production". Intenable pour ces jeunes qui viennent tout juste de s'installer !

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
Publicité