Aller au contenu principal

Les JA interpellent les candidats aux régionales

En lançant la semaine du renouvellement des générations en agriculture, les JA ont voulu inviter l'agriculture et l'installation dans le débat des élections régionales.

Les Jeunes agriculteurs d'Ille et Vilaine ont invité les candidats aux élections régionales à un moment d'échanges autour de l'agriculture.
Les Jeunes agriculteurs d'Ille et Vilaine ont invité les candidats aux élections régionales à un moment d'échanges autour de l'agriculture.
© Cécile Julien

Revenu, renouvellement des générations, place de l'agriculture, gestion du foncier… Avant les élections régionales, les Jeunes agriculteurs ont posé des questions clé pour l'installation aux candidats. Lundi 22 février, ils les ont conviés sur l'exploitation de Samuel Cornes, à Bazouges la Pérouse. Sur les 11 listes officiellement candidates en Bretagne, 7 ont répondu à l'invitation : Bretagne Le Pen 2010 (FN), Europe Ecologie, Bretagne solidaire (PS), Dessinons la Bretagne (UMP), Bretagne phare du nouveau monde (Solidarité et progrès), Bretagne au centre (Modem) et Terres de Bretagne.
Si les opinions divergent sur la façon d'y parvenir, la défense d'une agriculture de production fait consensus. L'UMP, par la voix de Philippe Rouault, s'affiche pour "une agriculture écologiquement intensive". "On a besoin d'une agriculture forte pour répondre à la demande mondiale et faire tourner notre agro-alimentaire", rejoint Jean Marc Lecerf, du Modem. Monique Danion, pour le PS, reconnait les efforts environnementaux" et défend une "agriculture de qualité dans sa diversité". Quant à la candidate de "Terres de Bretagne", elle en appelle à la reconnaissance du travail effectué par les agriculteurs.
Pour vivre de leur métier et donc, permettre à d'autres jeunes de s'installer, les JA demandent des prix rémunérateurs et une meilleure répartition des marges. Un choix majoritairement partagé par les candidats, même s'ils reconnaissent que, dans ce domaine, le conseil régional n'a que peu d'influence. La liste "Bretagne Le Pen 2010" réclame un retour à une agriculture nationale. Pour Alexandre Noury, candidat de "Bretagne phare du nouveau monde", il faut en finir avec une agriculture "capitalistique" et revenir à une agriculture où les prix seraient fixés par des offices.

D'accord sur le but, pas sur les moyens
L'agriculture doit relever le défi du renouvellement de ses générations. Pour y arriver, les jeunes ont besoin "d'être indépendants dans leurs choix mais accompagnés dans leur formation et leur parcours", rappelle Anthony Bébin, responsable installation. Les JA demandent, au minimum, le maintien des soutiens financiers à l'installation et à la transmission. Tous les candidats semblent partager cette volonté d'accompagner l'installation et la formation. Ils reconnaissent qu'il faudra aider l'agriculture à redorer l'image de ses métiers pour attirer des jeunes.
Pour continuer à installer, il faut préserver le potentiel foncier face à l'artificialisation des terres agricoles. Pour Philippe Rouault, de l'UMP, il faut "densifier l'habitat". La liste PS met en avant l'outil qu'est l'EPF et ses initiatives de portage du foncier. "Face aux autres activités, les agriculteurs doivent reprendre la parole et mettre en avant leur poids économique", encourage Christine Lairy, de la liste "Terres de Bretagne".
Toutes les listes, qui ont répondu à l'invitation des JA, ont semblé prêtes à défendre l'agriculture et l'installation. Reste à voir comment cela se traduira dans les actes. Réponse à partir du 21 mars.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
Publicité