Aller au contenu principal

Les JA sensibilisent les élus au renouvellement des générations

Avec 180 installations aidées en 2014, l'Ille-et-Vilaine est le premier département français en nombre d'installations. Un dynamisme qui n'empêche pas les JA de se mobiliser autour du renouvellement des générations.

JA a organisé une opération de sensibilisation à destination des élus locaux, sur l'exploitation de Jérémy Pellé, à Lourmais.
JA a organisé une opération de sensibilisation à destination des élus locaux, sur l'exploitation de Jérémy Pellé, à Lourmais.
© A.M

C'est à Lourmais, chez Jérémy Pellé, installé au 1er janvier 2014, que les JA avaient choisi d'organiser le 13 février dernier, une opération de sensibilisation dans le cadre de la semaine nationale du renouvellement des générations. Certes, le département bénéficie d'une bonne dynamique agricole, en étant le premier département laitier de France, le premier producteur de veaux de boucherie et le quatrième producteur de porcs et de viande bovine, mais il n'échappe pas pour autant aux enjeux du renouvellement des générations. "Sur l'Ille-et-Vilaine, on constate une baisse de 20% du nombre de chefs d'exploitations et de 35% des exploitations en 10 ans. Le taux de renouvellement est de 40% avec une tendance à la baisse des installations, notamment en filière longue et l'artificialisation de la SAU s'accélère", a expliqué Freddy Faucheux, président des JA, devant Béatrice Duguépéroux-Honoré, la maire de Lourmais, ainsi que des conseillers municipaux du canton.

Formation, financement et accès au foncier sont les freins principaux auxquels sont confrontés les jeunes, mais en Bretagne des initiatives locales permettent de lever en partie certains de ces freins. C'est ce qu'a rappelé Freddy Faucheux, évoquant l'exemple de la communauté de communes de Loudéac, qui attribue 15 000 euros à l'installation, ou encore des taxes sur le foncier que certaines communes prennent à leur charge.

Avec des projets de plus en plus diversifiés et des reprises d'entreprise de plus en plus progressives, il s'avère difficile de trouver des sources de financement adéquates pour un jeune qui souhaite s'installer. D'où la réflexion engagée par JA sur l'idée d'un "mur bancaire" dont l'objet est de diversifier les sources de financement pour compléter les aides nationales existantes. Après avoir visité l'exploitation de Jérémy Pellé et échangé sur tous ces sujets entre jeunes agriculteurs et élus du territoire, Freddy Faucheux a conclu cette matinée en appelant les élus "à préserver le foncier, inciter à la formation agricole, à communiquer sur l'agriculture et l'économie du secteur et à développer les initiatives locales en faveur de l'installation".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité