Aller au contenu principal

Les mardis de l'agriculture

Organisés une fois par mois à Quimper, Brest, Morlaix ou Saint Pol de Léon, les mardis de l'agriculture informent sur les métiers que propose le secteur agricole et sur les formations qui permettent d'y accéder.

Organisés une fois par mois à Quimper, Brest, Morlaix ou Saint Pol de Léon, les mardis de l'agriculture permettent d'informer sur les métiers et les formations que propose le secteur agricole.
Organisés une fois par mois à Quimper, Brest, Morlaix ou Saint Pol de Léon, les mardis de l'agriculture permettent d'informer sur les métiers et les formations que propose le secteur agricole.
© Terra
Si l'agriculture peine à trouver des salariés, elle ne ménage pas ses efforts pour faire connaître la large palette de métiers qu'elle propose. D'abord lancés à Brest, les mardis de l'agriculture ont, depuis, essaimé à travers le département, et c'est désormais quatre rendez-vous que proposent la chambre d'agriculture et l'AEF, l'association emploi-formation, puisque sont venus s'y rajouter Morlaix, Saint Pol de Léon et Quimper.

Des situations très diverses

"A chaque fois, nous recevons entre 10 et 20 personnes sur l'après-midi, détaille Gilles Burel, animateur à l'AEF. Et nous nous adaptons à leurs demandes". Des demandes qui peuvent être très diverses, d'un jeune cherchant à décrocher son premier poste à une personne en reconversion à la recherche d'une formation. "Nous pouvons aussi avoir des gens qui ne se sont vus proposer que des postes en contrat à durée déterminée et qui veulent obtenir un diplôme pour pérenniser leur emploi". Pour des candidats adressés par l'ANPE et peu au fait des métiers de l'agriculture, des visites d'exploitations peuvent aussi être programmées, afin de les rendre plus concrets.
Cet après-midi là, deux amies, tout juste sorties de bac STAE en juin dernier, ont fait le déplacement jusqu'à l'antenne de la chambre d'agriculture de Saint Pol de Léon. Si l'une a enchaîné les petits boulots, notamment aux échalotes, l'autre a poursuivi en faculté, un choix qui, aujourd'hui, ne la satisfait plus. "Il faut poursuivre vos études vers un BTS ou un certificat de spécialisation, leur conseille Gilles Burel, qui leur propose de décrocher un emploi saisonnier en attendant la prochaine rentrée et, joignant le geste à la parole, se démène aussitôt au téléphone. "Dans le bassin d'emploi de Morlaix, nous avons 30 à 40 postes disponibles. On devrait bien trouver quelque chose qui vous convienne".

 

En pratique

Les mardis de l'agriculture sont organisés dans les locaux de la chambre d'agriculture, de 14h à 17h :
- le second mardi du mois, en alternance sur Morlaix et Saint Pol de Léon,
- le troisième mardi du mois à Quimper,
- et le dernier mardi du mois à Brest.
Renseignements auprès de Gilles Burel, à l'AEF, au 02 98 64 67 96, ou d'Anne Audrezet, au service emploi-formation de la chambre d'agriculture, au 02 98 52 49 32.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité