Aller au contenu principal

Les plateformes logistiques dans le viseur des agriculteurs

Cette semaine, plusieurs plateformes logistiques d'approvisionnement des grandes surfaces ont été la cible des agriculteurs. Une façon de faire pression à l'heure où se déroulent les négociations entre les GMS et ses fournisseurs, les industriels de l'agroalimentaire.

"On bloque la centrale d'achat Carrefour et on filtre les camions qui distribuent les grandes surfaces aux alentours", explique Nicolas Demy, JA 35 en poste sur le blocage de Bain de Bretagne, devant la STEF. Ici, l'action a débuté spontanément vendredi midi,  jusqu'au samedi soir. "On est revenu le dimanche soir en nombre avec 150 personnes qui sont venues preter main forte", ajoute Nicolas Demy. Un roulement a été mis en place par secteur avec des créneaux de 5 heures. Mardi en début d'après-midi, une action en référé intentée par la société Stef a conduit les agriculteurs à lever le barrage à Bain de Bretagne. Cette astreinte à hauteur de 1 000 euros par heure, leur a été signifiée en fin de matinée par un huissier. Les agriculteurs sont repartis de Bain-de-Bretagne avec leurs tracteurs en direction du Grand-Fougeray. Leur intention ? Bloquer le site d'approvisionnement du groupe Intermarché.

Les distributeurs mettent
la pression

A Gaël, c'est la plateforme Easydis, qui approvisionne les magasins Géant et Casino qui était bloquée depuis dimanche soir. À Argentré du Plessis, c'est la base logistique d'Intermarché qui est bloquée depuis lundi soir. "Le but est de paralyser l'approvisionnement des magasins Intermarché sur plusieurs jours", explique Christian Mochet, agriculteur en production laitière à Servon-sur-Vilaine et administrateur FDSEA. Et d'ajouter : "Les distributeurs continuent à mettre la pression sur les industriels. A chaque fois que le prix descend chez un  industriel, celui-ci le répercute au producteur. On ne peut plus l'accepter ! On veut que les distributeurs puissent négocier en fonction de notre prix de production".

Les agriculteurs demandent des prix davantage rémunérateurs et une meilleure répartition des marges. "On est allé faire des
relevés de prix dans des magasins. On a constaté que sur certains produits les grandes surfaces faisaient jusqu'à 54 % de marges !", s'exclame Rénée, agricultrice dans le département. "On se doutait bien où étaient les marges mais quand même pas dans ces proportions. Il faut que ça change maintenant !", renchérit un de ses collègues.

D'autres blocages de plateformes ont débuté à partir de mardi, comme à Liffré, sur la plateforme d'approvisionnement de Lidl ou encore au Rheu sur celle des magasins Carrefour. A chaque fois, les éleveurs présents envisagent une action sur la durée et veulent bloquer jusqu'à la fin de la semaine... A moins qu'ils soient délogés avant.

Mercredi, la plateforme de Gaël venait d'être libérée par les CRS.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité