Aller au contenu principal

Veau de boucherie
Les producteurs veulent reprendre la main

Equilibre offre-demande, découplage de la PAB veau, renégociation du contrat-type et des rémunérations … : réunie vendredi dernier à Lesneven, la section veaux de boucherie de la FDSEA ne manque pas de sujets de réflexion !

De gauche à droite : Fabrice Heudier, Catherine Debroize et Jean-Michel Marc, respectivement présidents des sections veaux de boucherie de la FNB, la fédération nationale bovine, de la FRSEA et de la FDSEA du Finistère.
De gauche à droite : Fabrice Heudier, Catherine Debroize et Jean-Michel Marc, respectivement présidents des sections veaux de boucherie de la FNB, la fédération nationale bovine, de la FRSEA et de la FDSEA du Finistère.
© Chantal Pape

"J'ai des craintes pour le second semestre 2010". Après une année 2009 qui s'est globalement bien passée, "grâce à un équilibre entre offre et demande", Catherine Debroize, présidente de la section veaux de boucherie de la FRSEA, n'est guère optimiste. "Le prix du veau de 8 jours est à la hausse, tout comme le prix de la poudre de lait et du lactosérum. Et, en 2009, le prix de vente du veau a été tellement linéaire, avec une cotation aux alentours de 5,45 €, qu'il va être difficile de répercuter la hausse du prix de revient auprès de la distribution".

Une seule variable d'ajustement ?

Un scénario qui n'est pas sans inquiéter la profession. "Ces dernières années, le secteur a été malmené", rappelle Fabrice Heudier, président de la section veau de boucherie de la FNB, la fédération nationale bovine. Suite à la flambée des cours des matières premières, en 2007, certains intégrateurs se sont désengagés du métier et, sur le terrain, ce sont les éleveurs qui en ont fait les frais, contraints à arrêter la production. "A chaque crise, les producteurs sont la seule variable d'ajustement".

Revoir la rémunération

2010 verra la mise en place du découplage de la PAB veau, désormais intégrée au montant des DPU de l'exploitation. "Ce découplage va nous permettre de reprendre la main, face aux intégrateurs", estime Fabrice Heudier. L'occasion, espèrent les producteurs, de voir la rémunération repartir à la hausse. "Ce sera l'opération vérité sur les prix pour les nouveaux investisseurs, qui ne bénéficieront d'aucune prime : si le marché n'a pas capacité à permettre aux éleveurs de vivre de leur métier, le renouvellement ne se fera pas". Une rémunération que la FNB chiffre à au moins 240 €/place, 120 €/veau sorti quand une étude réalisée en Ille et Vilaine avance, pour 2008, des chiffres oscillant entre 35 et 61 € ! "On est loin du compte".

Renégocier le contrat-type

Les producteurs souhaiteraient aussi saisir l'occasion du découplage pour renégocier le contrat-type qui les lie à une entreprise. "Il date des années 80 et ne correspond plus du tout à la production d'aujourd'hui", plaide Fabrice Heudier. Mais, pour le moment, les entreprises intégratrices restent sourdes aux arguments des éleveurs. "Leur seule demande est d'aller vers une plus grande flexibilité, pour éviter les mises en place quand il n'y a pas de débouchés. Mais sans, pour autant, vouloir rémunérer l'éleveur quand les cases restent vides".

 

 

Observatoire veau de boucherie
Inscrivez-vous !

Comme en aviculture il y a quelques années déjà, les chambres d'agriculture réfléchissent à la mise en place d'un observatoire technique et économique pour le veau de boucherie. "Comme pour les autres productions, les éleveurs souhaitent disposer de repères pour analyser leurs résultats et dégager des marges de progrès", indique Jean-Pierre Quillien, de la chambre d'agriculture du Morbihan. Basée sur le volontariat et l'anonymat, l'enquête devrait démarrer avec une centaine d'élevages, 10% de la production bretonne. "Et permettrait d'apporter plus de clarté et de transparence dans les chiffres".
Si la démarche vous intéresse, vous pouvez joindre Jean-Pierre Quillien, au 02 97 46 28 41.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité