Aller au contenu principal

Les promotions font bouillir de colère les producteurs de lait

C'est l'incrédulité chez les producteurs de lait face aux actions de promotions agressives observées sur les produits laitiers en GMS. Quatre magasins Leclerc dans le département ont été visités par des producteurs à l'appel de la FDSEA 22 vendredi 20 janvier .

Des produits en promotion stickés par les éleveurs.
Des produits en promotion stickés par les éleveurs.
© fdsea22

Moins 30 % de réduction immédiate sur de l'emmental français, moins 30 % sur du fromage Coulommiers, moins 50 % sur des yaourts aux fruits.... Quelque soit le secteur privé ou coopératif... les promotions en ce mois de janvier se sont abattues sur toutes les gammes des produits laitiers. Chez les producteurs de lait, c'est l'indignation et l'incompréhension !
Vendredi 20 janvier, ils étaient une quarantaine de producteurs répartis dans quatre magasins de l'enseigne Leclerc à Lannion, Guingamp, Dinan et Lamballe venus dénoncer des pratiques inadmissibles de promotion alors que s'éternise la crise laitière chez les éleveurs. Ils ont demandé le retrait des produits en promotion et stické ceux restés dans les rayons et rencontré les responsables de magasin pour obtenir des détails sur cette opération. "Ils bradent les produits laitiers jusqu'à moins 50 %. Les promotions aurait été négociées il y a 6 mois", s'insurge un producteur de lait présent. Un autre interpelle un responsable de magasin au Leclerc de Guingamp. "Comment fait-­on pour vivre, quand on ne paie plus un litre de lait sur deux ! " Un autre apostrophe : "Moi, je travaille sans pouvoir me tirer un salaire alors que vous, quand vous faites votre journée de travail, vous êtes bien payés".
Dans les rangs de la section laitière de la FDSEA 22, on dénonce une véritable "semaine du lait" comme on pratique dans les grandes surfaces "la semaine du blanc" ! "Mais de qui se moque-­t-­on ? Sommes-­nous en surproduction ? Pas du tout, au contraire : tous les marchés manquent de matière première, notamment de matière grasse. C'est une véritable braderie aux produits laitiers que nous observons, avec pour conséquence une perte de valeurs pour la filière qui est subie par les éleveurs".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité