Aller au contenu principal

Elections chambres d'agriculture
Les résultats nationaux complets

Après les résultats "à chaud" sortie des urnes présentés la semaine passée, à l'échelle de la région Bretagne, retour sur les faits marquants des élections aux chambres d'agriculture après dépouillement et officialisation de l'ensemble des résultats, notamment à l'échelle nationale. Parallèlement dans vos pages départementales, retrouvez la liste de tous les élus collège par collège, et l'ensemble des résultats qui n'étaient pas présentés la semaine passée.

Collège chefs d'exploitation
Avec 55,51 % des voix les listes FNSEA/JA dans le collège "exploitants" ont nettement remporté les élections aux chambres d’Agriculture. La FNSEA et les JA obtiennent et dépassent la majorité absolue, même si leur position s’est légèrement érodée, notamment dans l'ouest. En 2007, elles avaient obtenu 57,31 % des voix. Le transfert de voix bénéficie essentiellement à la Coordination rurale.
Bien que présente dans neuf départements supplémentaires par rapport à 2007, celle ci n’améliore son score national que de deux points de 18,71 % à 20,97 %. Elle devient le deuxième syndicat agricole, coiffant sur le poteau la Confédération paysanne. À 19,51 % contre 19,74 % en 2007 celle-ci reste stable. Quant au Modef  il continue de perdre du terrain de 2,30 % à 1,49 % et ne survit que dans quelques bastions du Sud-Ouest, les Landes notamment.
L'évolution du taux de participation est partout très nette. Ce dernier perd plus de 10 points et passe de 65,37 % en 2007 à 54,58 %. Il n’en reste pas moins, comme l’a fait observer Xavier Beulin, le président de la FNSEA que les agriculteurs continuent à se mobiliser massivement pour leurs élections professionnelles et que l’abstention reste la plus faible comparée aux autres secteurs économiques.

Divisions syndicales
Pas de bouleversement non plus de la carte électorale départementale. Le Lot-et-Garonne et le Calvados conservent la majorité à la Coordination rurale, la Réunion à la Confédération paysanne. Même si elles progressent nettement dans ces trois départements les listes FNSEA et JA ne sont pas parvenues à renverser la tendance et ne sont pas arrivées en tête. Ailleurs, et notamment dans deux départements, la Charente et le Puy-de-Dôme les divisions syndicales au sein du syndicat majoritaire ont fait le lit des minoritaires.
Contrairement à toute attente, les listes FNSEA/JA confortent leur position dans les zones céréalières du grand bassin parisien (Picardie, Centre, Haute-Normandie) ainsi que dans les zones allaitantes du Massif central et une bonne partie du Sud-ouest. Par contre elles perdent des points dans les zones d’élevage plutôt intensif laitier et porcin de l’Ouest de la France (Bretagne, Pays de Loire, Basse-Normandie notamment). Leur score est également moins favorable qu’en 2007 dans l’Est de la France (Lorraine, Alsace, Rhône-Alpes…), mais elles y conservent néanmoins une confortable majorité absolue.

Les retraités restent fidèles à la FNSEA
Pas de bouleversement non plus au niveau du collège 4 des retraités.
Sur 1 170 000 inscrits 420 000 environ ont effectivement déposé leur bulletin dans l'urne avec à noter un nombre  important de 8000 bulletins blancs ou nuls. Au total les retraités à l'échelle nationale votent à 61 % pour les listes présentées par les FDSEA, 17% pour les listes confédération, 9% pou rla liste coordination et 13% se partagent sur diverses listes.
Au total dans le collège 4 les listes FNSEA arrivent en tête dans l'ensemble des départements Français à 4 exceptions prêt.

La CGT en tête chez les salariés
La CGT est arrivée en tête dans le collège des salariés de la production agricole avec 34,61 % des voix, devant la CFDT (23,14 %), la CGC (14,28 %), la CFTC (13,07 %), FO (9 ,82 %). Les autres syndicats se partagent le solde : 2,41 % pour l’Unsa, 0,21 % pour Solidaires et 2,47 % divers. Contrairement aux exploitants, le taux de participation est très faible et s’établit à 16,1 %. 
A noter que pour la première fois, ces résultats, chez les salariés, seront utilisés par le ministère du Travail pour mesurer l’audience des organisations syndicales de salariés dans les très petites entreprises(TPE) et déterminer les organisations syndicales représentatives.

Propriété agricole FNPR reste en tête
Le collège de la propriété rurale ne comportait que peu de suspens puisque la plupart des listes présentées se revendiquent du syndicat de la propriété rurale, avec quelques accords spécifiques départementaux par exemple en Finistère puisque la liste était commune propriété rurale/ FDSEA.
Les propriétaires qui représentent à l'échelle de la Bretagne 5091 inscrits ont voté à 21,80% ce qu'il faut noter dans la mesure ou ces élections étaient sans enjeu.

Et maintenant le second tour
Dans quelques jours les préfets de chaque département devrait convoquer la première session de cette mandature. Les premières sessions ont été convoquées dès le 15 février par exemple en Ille et Vilaine. Elles auront pour rôle essentiel d'élire les bureaux et de désigner leurs Présidents. Cette étape est en règle générale sauf grosse surprise … sans surprise !
L'étape suivante sera la convocation des personnes mandatées pour siéger à la session de la chambre régionale d'agriculture, en fonction des nouveaux critères de représentativité. Ne restera plus alors qu'à constituer la structure nationale de l'APCA dont le président Hervé Vasseur a annoncé être candidat à sa propre réélection.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité