Aller au contenu principal

Sols 100 % couverts en hiver
les vitrines CIPAN

Obligation réglementaire, la couverture des sols en hiver offre un panel d'avantages agronomiques. Structure de surface requinquée, érosion limitée, activité biologique dopée... Oui mais à condition de choisir les bonnes variétés. C'est tout l'objet des vitrines Cipan mises en place par la Chambre d'agriculture du Morbihan et le Grand Bassin de l'Oust.

 

 

Moins 2°c sur cette butte proche de Bréhan où une quinzaine d'agriculteurs battent de la semelles pour se réchauffer. Un peu plus bas coule un ruisseau, l'Estuer, il se jette dans le Lié. Proche de sa confluence avec l'Oust, la prise d'eau potable de la Herbinaye. Du doigt, Aurélie Chatelier, animatrice du Syndicat du Grand Bassin de l'Oust, pointe le graphique des nitrates sur ces cours d'eau, « Les courbes sont homogènes sur ces rivières depuis 5 ans, variant de 50 à 70 mg. On assiste à une baisse sur la prise d'eau de l'Oust mais il ne faudrait pas dépasser les 18 jours supérieurs à 50 mg ». Le risque ? Voir basculer l'Oust, et l'ensemble de son important bassin versant, dans la liste de ceux en contentieux. D'où les multiples actions de reconquête de la qualité d'eau.

 

4 vitrines tests

Obligatoires depuis le 4éme programme sur l'ensemble de la Bretagne, les « Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates », ou CIPAN, sont de véritables pompes à nitrates. Elles sont l'objet de 4 vitrines sur 4 bassins affluents de l'Oust. « L'intérêt de ces plates-formes, où nous testons 6 modalités de Cipan et cultures dérobées, est de sensibiliser les agriculteurs mais aussi les techniciens des coopératives sur l'intérêt ces couverts », pointe la jeune femme. A ses côtés, Philippe Lanuzel, conseiller agronomique de la Chambre agriculture du Morbihan. Il interprète les résultats d'absorption des nitrates de cette parcelle proche de Bréhan suivant qu'elle soit plantée de RGI, Moutarde, Phacélie, Avoine et Phacélie, Radis Chinois ou encore avoine diploïde. Des tests également effectués à Carentoir, sur le BV de l'Aff, mais aussi à La Croix Helléan pour l'Oust moyen et encore Ruffiac pour l'Oust aval et qui auront réunis près de 70 personnes, du 6 au 8 février.

 

Plus de 70 uN absorbées par la phacélie

«L'effet des couvert est net. Il a été bénéfique sur ces plates-formes semées fin août où les couverts ont profité de la minéralisation dans le sol », relève Philippe Lanuzel. Sur toutes ces vitrines, les reliquats d'azote en sortie de récolte ont été quantifiés. Ils varient de 55 uN/ha à Bréhan à 141 uN sur sol nu à Carentoir après blé. Sur cette plate-forme, la phacélie a absorbé 71 unités d'azote en produisant 2,23 tonnes de matière sèche à l'ha. Des résultats variables suivant de nombreux critères. Mais l'efficacité des Cipan ne fait pas l'ombre d'un doute. Reste le coût d'implantation estimé à 60 €/ha. « Certes celà a un coût. Mais il y a aussi un bénéfice, largement compensé par l'azote absorbé, et disponible pour la culture suivante. Et puis ça fait travailler le sol », note le technicien . Demeure la pertinence des variétés à choisir suivant la facilité d'implantation, la production de biomasse, l' utilisation (fourrage pour les dérobés) ou encore la facilité de destruction. Car là aussi, si la réglementation impose une destruction au plus tôt après le 1er février, il faudra veiller à préserver la disponibilité en eau pour la culture suivante. Prochain rendez vous, les 8 et 9 mars pour découvrir sur site les outils de destruction mécanique des couverts et le mulsching. Car l'alternative au glyphosate existe.

Claire Le Clève

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité