Aller au contenu principal

Leur soirée célibataires fait un bonheur !

Leur prochaine "soirée célibataire", se déroulera le 25 février prochain à Malansac (56). Un rendez-vous annuel, le sixième déjà, organisé par les agriculteurs du canton de Rochefort en Terre, du groupe Semagri. On y vient de très loin, dans un objectif très clair, rencontrer l'âme sœur. 350 participant(e)s sont attendus. Des agriculteurs et agricultrices bien sûr, mais pas seulement. Il est encore temps de s'inscrire.

L'intention etait simple, il s'agissait de "rompre l’isolement", expliquent Gisèle Brière et Josiane Elain, toutes deux agricultrices. "Et mettre en valeur l’humain" enchaînent-elles en cœur, souriantes."On se rendait compte dans nos équipes d’ensilage qu’il y en avait toujours un qui était célibataire. On a souhaité trouver une action collective qui mette en valeur l’humain, parce qu’il n’y a pas que le travail dans la vie". Alors, avec Pierre-Yves Brohan, Maryline Perrion, Claudine Provost, Jean-Paul Fréoux, Jean-Michel Mahéo, Jérôme Racouët, Laurent Lecointe, tous membres du GVA de Rochefort en Terre (rebaptisé depuis Sem'agri) se constitue le groupe organisateur du premier rendez-vous en 2010.

Favoriser les rencontres

La première tentative de rencontre n'a pas eu le succès espéré. "Pas assez d’inscriptions, 70, nous n’avons pas donné suite". Mais, la "bonne équipe soudée", ne se décourage pas et tient à son projet. Sûre de l'intérêt de la démarche, elle réfléchit à la formule qui fera mouche."On a imaginé un speed-dating pour lutter contre la timidité, la forme était nouvelle, autour d’un apéritif dînatoire fait par nous, puis d’une soirée dansante avec un prix abordable pour que ça reste accessible à tout le monde". Dress-code pour les 40 bénévoles vêtus de noir et blanc, décor soigné de tables et salle en rouge et blanc, bougies… "C’est beau", assurent-elles. Un coup de pouce au destin réservé au départ au monde rural du Morbihan. Cette fois, le succès est au rendez-vous, la soirée repousse les frontières sociales et territoriales jusqu'à atteindre près de 350 participants lors de l'édition 2016. Devant l'attrait grandissant, la soirée est transportée de Limerzel à Malansac où les capacités d’accueil du Palis bleu sont plus adaptées. "Les gens viennent de plus en plus loin et de toutes origines sociales ! Le bouche à oreille fonctionne. Ils gardent les numéros (de téléphone) d’une année sur l’autre", car l’entrée, ouverte à tous, se fait sur inscription (lire ci-contre).

Tous des Roméo et Juliette

"Il faut en effet montrer patte blanche", pointent Gisèle et Josiane, les deux seules habilitées "en toute discrétion" à enregistrer scrupuleusement les candidats, "pour la parité". La condition pour former, sur le papier, les premiers couples par tranches d’âge. Ils seront amenés à échanger lors des speed datings qui vont s’enchaîner au cours de la soirée pour favoriser les rencontres, anonymes. "Ce sont tous des Roméo ou Juliette", préviennent les deux femmes, avec tact et bonhommie. Alors début février, leur téléphone rentre en émoi. "Nous recevons beaucoup d’appels. Nous prenons le temps de discuter avec les gens qui souvent se confient". Et tous, depuis le premier contact jusqu’au déroulement de la soirée sont très attentifs à la convivialité, au bien-être des participants dans un endroit "neutre et chaleureux. On va vers eux, on les met en confiance, on fait circuler nos plateaux toute la soirée, on discute, on leur rappelle que c’est leur soirée…". Et la confidentialité est garantie par les 40 bénévoles autour d’un pacte : "Tout ce qui se passe dans la salle n’en sort pas, ici le voyeurisme n’a pas sa place". Et après chaque soirée, "on apprend après coup que des gens ont trouvé l’âme sœur". Parviennent aussi les témoignages de "ceux qui nous rappellent pour nous dire qu’ils ont trouvé quelqu’un et qu’ils n’ont jamais été aussi heureux. Une dame m’a dit l’autre jour "je revis", raconte, ravie, Josiane. C’est aussi construire des amitiés. "Un monsieur qui s’inscrivait m’a expliqué qu’il n’a pas trouvé de compagne mais une amie avec laquelle il dîne au restaurant trois ou quatre fois par an".

Et c’est pour tout le groupe une très grande source de satisfactions, y compris dans ces temps difficiles car "nous sommes contents, très fiers de cette réussite dont le monde agricole est à l’origine et qui rejaillit aussi sur nous, sur Sem’agri. Les gens nous remercient, sont pleins de gratitude pour ce qu’on fait, reconnaissants, ça fait du bien".

 

 

 

Pratique

Soirée célibataire, avec animation, apéro dinatoire et speed dating, le samedi 25 février dès 19h30, la salle du Palis bleu à Malansac, organisée par sem'Agri.18 euros.

Pour s’inscrire, deux possibilités :

- Par téléphone auprès de Gisèle : 06 50 45 47 63
ou de Josiane : 06 03 54 74 26

- Par mail : semagri.soireeceliba@orange.fr

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Y aura-t-il encore de l’élevage demain en Bretagne ?
C’est la question que posent en substance les présidents des chambres d’agriculture de Bretagne, dans une lettre ouverte adressée…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

"Quand on plante, on a de multiples bénéfices"
Planter, gérer, valoriser l’arbre sur le territoire breton, tel est l’objet des premières rencontres bretonnes de l’arbre. Elles…
Publicité