Aller au contenu principal

Lidl affichera le mode d’élevage sur les viandes fraîches

© Terra

À partir d’avril, le groupe Lidl en Allemagne affichera le mode d’élevage à partir d’un code, incluant chiffres et couleurs, sur l’ensemble des viandes fraîches vendues sous marque de distributeur, selon le baromètre de l’institut du porc (Ifip) du 12 mars. Quatre niveaux indiqueront les conditions dans lesquels sont élevés les animaux : standard réglementaire (1), standard amélioré (2), accès à l’air libre (3) et bio (4). "Début 2019, la moitié de la viande fraîche devra être étiquetée au moins de niveau 2" chez Lidl, rapporte l’Ifip. Le directeur des achats de Lidl Allemagne, Jan Bock, souhaite aussi continuer à travailler avec le label "Für mehr Tierschutz", valorisant le bien-être animal, instauré en 2012 par l’ONG Deutscher Tierschutzbund. Ce label, l’équivalent du "Beter Leven" des Pays-Bas, est le deuxième label "bien-être" en Allemagne, avec celui créé par le gouvernement.


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Publicité