Aller au contenu principal

Limousine Finistère, une association dynamique

L'assemblée générale de Limousine Finistère, le 24 janvier dernier à La Martyre, a fait la preuve d'une association dynamique, que viennent de rejoindre de jeunes éleveurs.

De gauche à droite : Raymond Barré, conseiller viande bovine à la chambre d'agriculture et animateur de l'association Limousine Finistère, Mickaël Dossal, président, et Eric Scoul, secrétaire.
De gauche à droite : Raymond Barré, conseiller viande bovine à la chambre d'agriculture et animateur de l'association Limousine Finistère, Mickaël Dossal, président, et Eric Scoul, secrétaire.
© Chantal Pape

"L'an passé, nous avons fêté les 40 ans de l'association". Nul doute que cet évènement reste, dans les mémoires des adhérents, comme le fait marquant de l'année 2017. "Plusieurs membres fondateurs nous ont fait le plaisir de participer, ainsi que plusieurs anciens présidents", souligne Mickaël Dossal, président de Limousine Finistère depuis un an. Une journée qui permit d'évoquer nombre de souvenirs, comme l'organisation du concours national de la race, en 2005, avec la venue de plus de 400 animaux à Quimper.

Les 17 et 18 mars à Morlaix

Mais l'assemblée générale est aussi l'occasion de préparer l'année à venir. "Et elle s'annonce riche, affirme Mickaël Dossal, citant, notamment, Agri Deiz, les 17 et 18 mars prochains à Morlaix. Pour la première fois, il y aura un pôle viande, avec 80 places à se partager entre les différentes races et des animations à mettre sur pied, en plus des traditionnels concours". Un challenge que l'association s'apprête à relever. "Parmi nos 62 adhérents, nous comptons de nombreux jeunes, récemment installés, se félicite le président. Le renouvellement est en marche ! C'est aussi facteur de dynamisme". Et de souligner l'importance de l'association pour les éleveurs. "Il y règne une très bonne ambiance ! C'est un lieu d'échange où se côtoient éleveurs de longue date et producteurs ayant récemment troqué leur troupeau laitier contre des vaches allaitantes. Tout le monde a à y gagner !"

Un taureau sans cornes

"Fest Noz, un taureau mixte viande, est indispensable pour les génisses". A l'issue de l'assemblée générale statutaire, Anne Roullaud, technicienne allaitante Evolution, a présenté les taureaux limousins en catalogue. "Parmi les nouveautés, on retrouve aussi Jovial PP, le premier taureau sans cornes homozygote". Un caractère qui représente une demande forte des éleveurs, "tant pour le bien être animal que pour leur propre sécurité". Génotypé, il est conseillé sur vaches.

Trois taureaux de testage sont également disponibles : Jovien, Jym et Jenesano. "Le premier est un fils de Cameos, qui a ét très utilisé en Limousin, mais dont il ne reste plus de doses disponibles, précise la technicienne. Le dernier est un montage original, un fils de Cacao sur Boyaca". L'occasion de préciser aux éleveurs que l'équipe "allaitante" d'Evolution vient d'être renforcée sur la Bretagne. "Nous sommes désormais deux techniciens sur la Bretagne. Les vaches sont là. A nous de motiver les éleveurs pour accroître la part de l'insémination artificielle".

 

Le label rouge en quelques chiffres

 

Lancé au début des années 80 dans le Finistère et le Morbihan, le label rouge Blason prestige regroupe aujourd'hui 211 éleveurs bretons, auxquels se rajoutent près de 50 élevages de Loire Atlantique et un dans la Manche. Fin 2017, la viande labellisée était disponible dans près d'une centaine de points de vente, essentiellement des boucheries artisanales mais aussi une dizaine de GMS.

Avec un peu plus de 2 500 t l'an passé, les volumes abattus sous label sont en légère régression, moins 3% en un an. Si le poids moyen ne cesse de croître, 418 kg l'an passé contre 407 kg en moyenne sur les cinq dernières années, l'âge à l'abattage reste stable, 46 mois, avec une légère diminution des animaux de plus de 5 ans. Avec un prix moyen de 4,91 EUR/kg, chaque animal a, en moyenne, été vendu à 2 000 EUR.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité