Aller au contenu principal

L'installation a besoin d'une visibilité de long terme

Kevin Thomazo, président JA Bretagne.

Pour maintenir une activité agricole en France, il faut que les installations des jeunes compensent les départs des agriculteurs. Malheureusement on ne dénombre qu’une installation pour trois départs en moyenne. Le nombre d’agriculteurs diminue donc chaque année. Jeunes agriculteurs se bat pour défendre les jeunes et les futurs agriculteurs pour qu’ils puissent s’installer dans de bonnes conditions.
Accompagnements individuel et collectif sont essentiels pour former de véritables chefs d’entreprise qui devront faire face à l’exigence du métier d’agriculteur. Cette nouvelle génération n’aborde pas nécessairement son projet d’installation comme le projet de toute une vie.
Articuler vie privée et professionnelle sera donc l’une des clés de réussite du projet d’installation. Pour cela, nous devons amener les porteurs de projets à prendre suffisamment de recul, à prendre la hauteur nécessaire pour étudier la viabilité mais aussi la viabilité de leur projet. Apprendre à dimensionner leur projet avec un regard objectif, les aidera à trouver un équilibre qui corresponde à leurs objectifs personnels.
La prochaine programmation de la PAC doit être l’occasion de repenser les dispositifs, de les simplifier pour les rendre plus attractifs et s’assurer qu’un maximum de chefs d’exploitations en cours d’installation le suivent. Mais pour que les jeunes s’installent dans de bonnes conditions, il est également indispensable que la prochaine PAC intègre des spécificités pour ce type de public dans tous ses outils.
Dans la prochaine PAC, les régions vont être autorité de gestion pour tout ce qui concerne l’installation. Sans cadre national complémentaire, il risque d’y avoir une remise en question des dispositifs à chaque période électorale. Or, la politique installation ne peut pas subir des changements de cap réguliers au gré des élections.
De plus, nous ne pouvons pas prendre le risque d'avoir autant de politiques à l'installation que de politiques régionales. Cela engendrerait des distorsions de concurrence entre les régions françaises et de fait un manque d’équité entre les porteurs de projets.
Pourtant, tous les porteurs de projets en agriculture quelque soit leur système de production et de commercialisation méritent un soutien et un accompagnement à la hauteur de l’enjeu du renouvellement des générations auquel ils participent.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité