Aller au contenu principal

L'installation, enjeu d'une décennie

Avec 95 % de progression du nombre de notifications en cinq ans, le marché notifié à la Safer Bretagne est passé de 16 à 31 000 notifications entre 2015 et 2020.

En cette fin d’année 2021, la transmission et l’installation sont au cœur, à la fois, de l’actualité, des enjeux de Jeunes Agriculteurs Bretagne mais aussi de notre décennie. En effet, les chiffres issus du recensement décennal sur les exploitations sont sans équivoque. À l’échelle nationale, ce sont plus de 100 000 exploitations qui ont disparu en dix ans. De plus, ce recensement montre que 56 % des chefs d’exploitation ont plus 50 ans.
Cette tendance est la même en Bretagne. C’est pourquoi la Région a lancé une initiative unique en France que JA soutient évidemment avec ferveur : les États Généraux de la Transmission et de l’Installation (EGTI). Pendant des États Généraux de l’Alimentation, cette concertation élargie, qui mobilise l’ensemble des acteurs du milieu agricole, souligne la prise de conscience des pouvoirs publics sur l’enjeu du renouvellement des générations. JA est bien-sûr mobilisé et force de proposition dans un contexte où les porteurs de projet sont au rendez-vous.
Notre but premier reste de faciliter l’installation de jeunes, formés, qualifiés, avec des projets professionnels rémunérateurs. Mais il existe une réelle inadéquation entre les projets et les fermes à reprendre. L'anticipation des cédants et des candidats à la reprise est primordiale afin de permettre aux jeunes de s'installer dans les meilleures conditions.
Néanmoins, plusieurs indicateurs, s’inscrivant dans la dynamique de ces EGTI, sont au vert pour l’installation en Bretagne. Pour la première fois depuis cinq ans, le nombre d’élèves en enseignement agricole est en hausse. La fréquentation des Points Accueil Installation a également augmenté. Enfin, en 2021, le seuil des 500 installations est dépassé et les prévisions pour le début de 2022 devraient suivre cette tendance. Cependant, il ne faut pas oublier que la baisse du nombre d’exploitation n’est toujours pas enrayée et compensée. En outre, l'ensemble des filières animales traverse des moments difficiles.
Les cours des matières premières ou la flambée des charges en sont principalement responsables. La nécessité de filières rémunératrices pour s’installer se fait donc toujours plus pressante. La filière lait bio subit notamment de grandes difficultés ainsi que celle de la volaille peinant à reconquérir le marché intérieur qui préfère l’importation. La mise en place d'Egalim 2 est aussi un véritable défi pour les producteurs qui deviennent désormais les initiateurs de la contractualisation. C’est donc le moment pour l’agriculture bretonne de faire preuve de résilience, capacité déjà démontrée. Elle saura répondre aux enjeux environnementaux et aux demandes sociétales mais cela ne pourra se faire sans un soutien indéfectible des politiques, des partenaires, des consommateurs et de l’action de JA Bretagne.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
"La contractualisation doit participer à la juste rémunération"
Jean-François Guihard vient d'être élu à la présidence d'Interbev, l’interprofession bétail et viandes. Cet artisan-boucher de…
Publicité