Aller au contenu principal

L'intelligence artificielle va bousculer nos vies

Gourou de l'intelligence artificielle, le chirurgien, entrepreneur, Laurent Alexandre réveille les consciences. Invité par Cerfrance Côtes d'Armor en décembre à Saint-Brieuc, il a démontré combien le futur sera "vertigineux", lors d'une intervention haute en couleur, passionnante et terrifiante à la fois.

Génial touche à tout, entrepreneur, fondateur du site Doctissimo, le chirurgien-urologue et énarque, Laurent Alexandre, est aussi un brillant vulgarisateur des nouvelles technologies. En décembre dernier, durant deux heures, il a ouvert les consciences des 800 participants à la conférence de façon magistrale et... dérangeante. Dans un avenir pas si lointain, les nouvelles technologies bouleverseront nos modes de vie, vers le pire ou le meilleur. Il faudra régler, encadrer les pouvoirs de l'IA, et les partager au plus grand nombre. "Je n'imagine pas que l'intelligence artifi cielle (IA) puisse être dangereuse avant 2060- 2080", estime le spécialiste. Résumé de son intervention.

La guerre des puissances. La Chine, première puissance mondiale grâce à l'intelligence artifi- cielle en 2040 ? Face aux États-Unis et ses GAFA(1), il y a la Chine et ses BATX (2). Deux supers puissances et leurs corsaires, qui rivalisent et se battent pour leur gouvernement. Ces géants du web sont d'immenses collecteurs de données, "les big datas" qui fondent la puissance de ces pays. La guerre technologique fait rage, "c'est game of thrones en pire", atteste Laurent Alexandre. Le pire est que l'Europe est absente de cette bataille, ne possède pas de bases de données. Une grave erreur pour le spécialiste ! "Bruxelles ne veut pas faire la guerre technologique, l'Europe doit trouver une volonté de puissance sinon nous serons colonisés". Par les Chinois ?

Accroissement des écarts. Tout s'accélère, le monde devient plus difficile à comprendre. Le corps social a du mal à suivre les évolutions. Une requête sur Google, c'est plus de puissance que 10 ans du programme Apollo. La Chine mène des expérimentations sur le génome humain et vient d'annoncer la naissance de deux bébés OGM. Dans le pays, la population est surveillée dans le but de récompenser les bons comportements et punir les mauvais via un système de points."La Chine disposera bientôt d'un milliard de caméras qui enregistrent ce qui se dit et se fait. 5millions de Chinois disposent d'un passeport social..." De leur côté, les USA travaillent à "augmenter les individus". Selon Laurent Alexandre, ceux qui maîtriseront les nouvelles technologies seront de plus en plus riches, creusant l'écart avec le reste de la population. La concentration du pouvoir et des richesses par des élites débouchera sur la déstabilisation des classes moyennes, des pouvoirs politiques, à la montée du populisme. Le mouvement social en France des gilets jaunes en est un avant-goût. "Ma conviction est que l'IA va créer des gilets jaunes. Je suis un défenseur des gilets jaunes, or cette crise est mondiale et va durer des décennies".

La révolution du travail. Laurent Alexandre ne croit pas à la fin du travail. Même si déjà des métiers sont annoncés sur la sellette. Par exemple, l'IA est capable de supplanter les radiologues par des diagnostics plus fiables et plus rapides ; de créer des robots capables de construire des chambres d'hôtels 24 heures/24 ; de créer de des voitures et camions autonomes... La fonction de médecin d'ici 2030 pourrait s'apparenter à "1/3 infirmier, 1/3 technicien, 1/3 assistante sociale". "L'IA nous humilie lorsque qu'il y a beaucoup de données à traiter, à l'inverse, notre cerveau est supérieur dès qu'il faut comprendre le monde avec peu de données". Alors quel travail ? "Aller vers des tâches où le neurone est imbattable! Rien ne sert que les enfants deviennent tous des codeurs".

Inventer la démocratie de l'ère de l'IA. Enfants à la carte, utérus artificiel, sociétés fracturées..., comment y répondre et où placer la ligne rouge ? "Il faut inventer la démocratie de l'ère IA et apprendre à nous en servir. Face aux défi s, c'est un combat collectif". Or, les défis sont immenses face à ces pouvoirs vertigineux, bouleversants, totalement "démiurgiques". L'homme qui réveille les consciences estime qu'il faut dispenser avant tout une solide formation (pour forger l'esprit critique) décentraliser, "démétropoliser", donner de l'autonomie aux régions ou encore réindustrialiser le pays. Bref, un progrès qui doit rester au service des hommes et des femmes. "Avec l'Homme au coeur des décisions".

 

 

(1) GAFA est un acronyme désignant les quatre géants américains de l'Internet fi xe et mobile que sont Google, Apple, Facebook et Amazon.

(2) BATX est un acronyme composé de la première lettre de 4 entreprises digitales chinoises : Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi. Ces sociétés sont les équivalentes chinoises des GAFA.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
Les pratiques agricoles évoluent encore dans les bassins versants
Baisse d’achats d’engrais, plus de sécurité lors des traitements, progression des modes de cultures alternatifs… les pratiques…
Publicité