Aller au contenu principal

LNA et Silav convergent vers une solution : l'OP

Une nouvelle organisation de producteurs est en passe de voir le jour en Côtes d'Armor : l'association des producteurs de lait du bassin armoricain ou APLBA. L'assemblée générale de dissolution-fusion-création est annoncée pour le 2 avril à Plérin.

Les producteurs de lait des associations LNA, Silav espèrent un nombre important d'adhérents pour valider la constitution de la nouvelle OP, le 2 avril prochain à Plérin.
Les producteurs de lait des associations LNA, Silav espèrent un nombre important d'adhérents pour valider la constitution de la nouvelle OP, le 2 avril prochain à Plérin.
© Terra

Les producteurs de lait de la Silav et de LNA seront réunis le 2 avril à Plérin en assemblée générale afin de dissoudre les deux associations et constituer dans la foulée la nouvelle OP. Pour se faire, les adhérents sont appelés à venir en nombre et ainsi atteindre le quorum minium exigé de 25 % des adhérents. À cette occasion, seront récupérés les bulletins d'adhésion et mandats de négociation des producteurs adhérents à la nouvelle association en vue du dépôt de la demande d'agrément en OP le 14 mai prochain.


Une issue exigée par la loi
Après de longues années à batailler pour accéder au statut de coopérateurs et à une meilleure valorisation de leur lait, en vain, les associations LNA et Silav, apporteurs de lait à Laïta, ont trouvé une issue. Jusqu'alors 600 producteurs essentiellement localisés en Côtes d'Armor, livrant 320 millions de litres de lait, ne possédaient ni statut, ni contrat.
"Nous avions obligation d'établir un contrat en règle avec la loi, d'avoir un statut et ainsi peser dans les négociations. Il est indispensable pour notre légitimité d'obtenir 200 mandats de négociation !", insistent les représentants, Nathalie Carmès pour LNA et Thierry Allée pour la Silav. "Ceux qui ne veulent pas adhérer devront signer un contrat individuellement avec la laiterie", informe Nathalie Carmès.
En effet, l'OP commune APLBA pourra négocier un contrat cadre collectif avec Laïta et ainsi répondre à l'obligation de contractualisation imposée par Egalim à la date du 1er février 2019. Le temps de constituer la future OP, une dérogation pour un délai supplémentaire a été accordée par les médiateurs, jusqu'à la commission d'agrément le 4 juin logiquement.
Profitant de la nouvelle loi et d'un contexte plus porteur en lait, l'OP veut porter un projet et des valeurs reprises par 5 mots : "équité, unité, respect, reconnaissance, transparence". "On veut un rééquilibre du prix", concluent les porte-paroles.

Pratique
Mardi 2 avril à la maison de l'agriculture à Plérin :
12h- Accueil des producteurs autour d'un buffet
13h30- Dissolution des associations LNA et Silav Approbation du projet de fusion des 2 associations
14h30-17h : Assemblée générale constitutive de la nouvelle association

INFO : L'adhésion à la nouvelle association sera validée par un chèque de 20 euros pour frais de dossier.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité