Aller au contenu principal

L'Ouest installe son bassin laitier

Pour préparer l'après quotas, la filière laitière évolue dans son organisation. Désormais, c'est à l'échelle d'un bassin laitier, de 8 départements pour le grand Ouest, que se définiront les règles de gestion et les politiques de développement.

Lundi 11 avril, s'est réunie, pour la première fois, la conférence de bassin grand Ouest. Désormais, c'est elle, qui, à l'échelle des 8 départements de Bretagne et des Pays de la Loire, moins la Vendée, structurera la politique laitière. Elle regroupe 14 représentants professionnels et autant de personnalités publiques. En prévision de la fin des quotas, cette nouvelle instance de concertation va dessiner les règles de gestion du lait. Dans un premier temps, il s'agira de définir les priorités d'attribution du lait, en provenance de la réserve nationale.

"Le 1% d'augmentation du quota national mis en réserve communautaire ne sera plus réparti par département mais par bassin. Celui de l'Ouest, connu pour son dynamisme, devrait avoir un retour de 50% de la réserve alors qu'il ne représente que 35% de la production, chiffre Michel Cadot, préfet de Bretagne et coordinateur de cette conférence. Ce qui offre donc des perspectives de développement".
Si les règles d'attribution seront définies à l'échelle du bassin, la gestion des dossiers se fera toujours à l'échelle départementale. Au delà de la définition des règles de gestion, la conférence de bassin se veut être l'instance de réflexion de la filière. "Ce sera un lieu de concertation pour exploiter au mieux un potentiel de production et de transformation, avoir une politique de développement concertée", souligne Michel Cadot. La conférence ne parlera pas de contrats, "c'est du domaine privé, des relations entre un producteur et un transformateur". Par contre, elle traitera de contractualisation.
Pour ne pas pénaliser les jeunes en cours d'installation, une phase transitoire sera mise en œuvre jusqu'à l'automne, pendant laquelle les règles départementales continueront de s'appliquer.

Les membres

La conférence de bassin grand Ouest comprend 28 membres :
— 14 représentants professionnels : 6 pour la production, 3 pour le secteur coopératif, 3 pour les industriels privés, 1 pour le commerce et la distribution, 1 pour les consommateurs,
— 14 personnalités publiques : les 2 préfets de région, 2 préfets de département, les 2 Draaf, 4 DDTM, les 2 présidents de conseils régionaux, les 2 présidents de chambre régionale d'agriculture.
En plus, sont invités des experts de l'administration et le secrétaire général du Cil Ouest.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité