Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Nicolas Jouet, éleveur de Prim'Holstein à Plémet (22)
Madissonne entre dans la danse

Après une solide expérience de préparateur de belles vaches à travers l'Europe, Nicolas Jouet s'est installé avec ses parents à Plémet (22) il y a trois ans. Passionné de génétique et de concours, il se rend au Space avec deux animaux.

Nicolas Jouet avec Madissonne en phase de préparation pour le Space.

Avant de s'installer avec ses parents, Nicolas Jouet a roulé sa bosse. A 16 ans, il débute avec des pointures de la génétique, auprès desquels il pré- pare les animaux avant les concours. Il fait ses armes avec Damien Gaubert, une référence en France, auprès du belge Bruno Toussaint, clipper renommé et juge de l'édition 2018 du Space. Les coups de main se transforment en embauche. Il devient clipper au sein de l'équipe de l'espagnol Quim Serrabassa avec qui il voyage en Espagne, en Italie (pour Al-Be-Ro) de ferme en ferme et de concours en concours. Il se rend au National en Espagne, à Swiss Expo... Spécialiste de la préparation des animaux, Nicolas Jouet est aussi passé par les écoles des jeunes éleveurs de Ploërmel (56) et de Battice en Belgique. On lui confie des "Rolls Royce", des championnes telle que Carmen-OTS, championne du Space 2014 et meilleure  mamelle à Swiss Expo 2015. "J'étais content de l'avoir préparée. C'était un grand moment pour moi !". Immergé dans le monde de la sélection génétique, son œil s'aiguise à la vue de belles vaches. "Cela m'a ouvert les yeux de rencontrer d'autres systèmes, différents de celui de mes parents". En toute logique, avec cette expérience, le virus était pris.

Pour le jeune éleveur, le secret d'une bonne préparation au concours rejoint une bonne alimentation, une bonne santé


Début des concours
Il y a trois ans, le jeune clipper revient poser ses valises sur la ferme familiale. Il s'installe avec ses parents, Chantal et Patrick. Au Gaec de Coetfrot à Plémet, le troupeau se compose de 140 vaches laitières pour une référence de 1,4 mil- lions de litres de lait et 160 ha. En trois ans, la production triple entraînant des travaux et des investissements : une nouvelle salle de traite et des extensions réalisées en partie par les éleveurs. A côté des logettes, une aire paillée sera réservée aux vaches fraîches vêlées et aux vaches à concours. Car le jeune éleveur veut à son tour se lancer dans l'aventure des concours et les économies gagnées comme préparateur, "je les ai réinvesties dans des animaux", explique-t-il. Au début, c'est une vache fraîchement vêlée, Floriane, une fille de Knowledge sur Goldwyn qui est achetée en copropriété. "On l'a collecté et partagé les femelles. Nous avons eu trois femelles en lactation de cette vache sur l'élevage, deux Aftershock et une Gold Chip. Après, on les a travaillées". Terralies, Space, Paris, les débuts sont prometteurs. De cette famille est issue Jeanne, une fille de "Aftershock", avec laquelle Nicolas Jouet remporte deux fois un 3e prix de section à Paris, en 2019 notamment. En 2017, Ghérou alors en 5e lactation se place deuxième. Cette passion, il la partage avec un ami Guillaume Moy, formé lui aussi à la préparation des animaux, aujourd'hui photographe sur les rings et technicien chez Gènes Diffusion. Tout deux repèrent des animaux flanqués de bons pedigree qu'ils développent ensuite sur l'élevage.


En route pour le Space
Mais c'est avec Madissonne (Chelios x Aftershock), "la vache de l'année chez nous", que le jeune éleveur partira pour le Space, accompagnée de Ghérou. Madissonne, pour sa première sortie, s'est rendue à Libramont en Belgique à la Confrontation européenne en avril dernier. Classée en 5e, l'éleveur se dit content de sa performance après un long voyage. Désignée réserve de grande championne et championne Espoir à Terralies en mai, la jeune Madissonne séduit par "son caractère laitier, ses pattes, des super pis et son bassin large". Pour le jeune éleveur, le secret d'une bonne préparation au concours rejoint une bonne alimenta- tion, une bonne santé. "Beaucoup de foin, de concentrés avec une production laitière maintenue assez haute, idéalement deux mois avant. La santé de l'animal se voit". Pour la préparation, pas d'inquiétude, Nicolas Jouet connaît toutes les ficelles. Les deux vaches sont bien dorlotées.


À la recherche de la "super" vache


"On veut tous une vache laitière avec de supers pattes et de bons pis". Pour ce faire, la sélection se fait avec des taureaux comme Chief, Jedi, Crushtime ou encore Highoctane pour les vaches du troupeau. Quant aux vaches à concours, les taureaux choisis s'appellent Thunderstorm, Denver ou Artist. Après Madissonne, la relève sera peut- être assurée par une nouvelle recrue, Mia (fille de Floriane) que l'éleveur affectionne particulièrement. "Elle développe encore plus de caractère laitier. On dirait un pur sang arabe lorsqu'elle marche. Elle envoie ! Peut-être fera-t-elle quelque chose l'année prochaine".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
À Bolazec, Coralie s'installe avec 30 000 poules plein air
Salariée depuis une dizaine d'années, Coralie Jézéquel souhaitait s'installer en agriculture. Elle franchit le pas à Bolazec (29…
Vignette
La situation financière des élevages bovins s'est dégradée en 2018 (Idele)

Les revenus disponibles des élevages laitiers et allaitants suivis par l'observatoire de l’endettement ont globalement…

Vignette
Le P'tit gallo sur le chemin de l'autonomie énergétique
À Montreuil-le-Gast, la ferme du P'tit Gallo a fait son trou dans le paysage local. Après des débuts "un peu galère", quand il s'…
Vignette
Agriculteurs de Bretagne et "Incoulables" sur le même bateau, vent d’espoir portant
Après "Intouchables", il y aura "Incoulables". Une histoire belle où l’on ne sombre pas, ode à la vie, à l’après, l’après cancer…
Vignette
7 651 vols en un an dans les exploitations agricoles
7 651 vols ont été recensés en France dans les exploitations agricoles en un an par les services de gendarmerie. Le nombre de…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Publicité