Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FIN DE CAMPAGNE LAITIÈRE
Marcel Denieul attend en 2008 plus de stabilité

La campagne laitière s'achève à la fin du mois sur bien des interrogations. Réponses avec Marcel Denieul, président de la section laitière de la FRSEAO, qui attend de la nouvelle campagne moins d'à-coups.

Marcel Denieul
Marcel Denieul
© Terra
Comment s'achève cette campagne 2007-2008. On parle maintenant de surproduction. Qu'en est-il exactement ?
Marcel Denieul. "Les producteurs ont entamé la campagne en ayant les deux pieds sur les freins. Progressivement, ils les ont lâchés puis ont franchement accéléré pour aujourd'hui être à pleine vitesse. En France, à l'automne, on prévoyait une sous-réalisation record d'un million de tonne. Aujourd'hui, on sera plutôt autour de 300 000 tonnes. Il n'y aura donc pas de dépassement. Les éleveurs de la région ont très fortement réagi aux signaux qui leur ont été donnés : les prêts de quotas et les prix. Ils ont ainsi fait preuve d'une extrême réactivité; cela a démontré tout le potentiel laitier de la région, et a également contribué à montrer que la France était en mesure de produire sa référence nationale. Ce faisant, la capacité des outils de transformation est actuellement saturée, ce qui induit une situation, ni saine ni durable, qui aura un impact sur le marché européen".

Les producteurs ne seront donc pas pénalisés ?
M.D. "A la FNPL, on a toujours demandé de conserver les outils classiques de maîtrise de la production. Les règles concernant la gestion de fin de campagne des quotas ont été clairement énoncées fin décembre et seront respectées : les éleveurs en dépassement seront pénalisés. Les règles du jeu ont toujours été claires. La FNPL y était attachée, alors que d'autres partenaires de la filière souhaitaient instaurer des règles différentes".

Pour la prochaine campagne, le Parlement européen a donné son accord à un relèvement des quotas de 2% sur une base volontaire dans chaque Etat membre. Qu'en sera-t-il en France ?
M.D. "En fait, 2,5% seront probablement redistribués, compte tenu des 0,5% déjà prévus par la réforme de 2003, et la FRSEAO demande que soit instaurée une redistribution linéaire à tous les éleveurs. Nous ne voulons pas que se reproduisent les à-coups de la campagne qui peuvent être préjudiciables à toute la filière. Nous souhaitons une gestion de campagne classique permettant la régularité. Il faut annoncer les prêts de quota assez tôt pour que les éleveurs les connaissent clairement et les appliquent correctement. Quoi qu'il en soit, nous restons attachés à des prix élevés et rémunérateurs pour contrebalancer le coût des charges qui ne cessent d'augmenter. Par ailleurs, cette augmentation de quotas peut déstabiliser le marché et l'entraîner à la baisse ce qui serait le pire des scénarios. A nous d'être vigilants".
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité