Aller au contenu principal

Méthanisation/bois-énergie : le conseil départemental scie la branche

Le Département coupe les robinets dans un souci d'économies. Quant à la loi Notre, elle transfert certaines compétences à la Région. Que deviendront ces accompagnements dans les secteurs du bois-énergie et de la méthanisation ? Trop tôt pour le dire.

Le conseil départemental a décidé de cesser sa politique d'accompagnement dans les domaine du bois-énergie et de la méthanisation.
Le conseil départemental a décidé de cesser sa politique d'accompagnement dans les domaine du bois-énergie et de la méthanisation.
© terra

Le budget du département a été voté les 14 et 15 mars. 646 MEUR est le montant du budget primitif 2016, dans lequel 16 MEUR d'économies de fonctionnement ont été réalisées dans tous les secteurs, à l'exception des secteurs obligatoires (politiques sociales, éducation, infrastructures, aménagement du territoire...). Le département qui a fixé à 100 MEUR les économies de fonctionnement cumulées à réaliser pendant la durée du mandat, a pris acte de l'évolution législative. La loi Notre avec "l'arrêt de la clause de compétence générale impose aux collectivités d'intervenir dans les domaines spécifiés par la loi", rappelle le conseil départemental.
La filière bois touchée.
Le conseil départemental a donc décidé de cesser sa politique d'accompagnement dans le domaine des économies d'énergie et de la production d'énergies renouvelables. En ligne de mire : le bois-énergie et le plan bois énergie Bretagne. "Compte tenu des contraintes budgétaires, malheureusement, cette filière n'a pas été retenue", regrette Véronique Méheust, vice-présidente du conseil départemental en charge de l'environnement et de la mobilité, laquelle relativise le rôle du Département au regard de l'enveloppe globale. Sur la période 2007-2014, 2 MEUR d'aides publiques des Côtes d'Armor, sur un montant total de 46 MEUR, ont abondé le plan bois énergie. L'élue cherche à rassurer. "Ce n'est pas parce que le département arrête l'accompagnement, que cela va s'arrêter. J'ose espérer que la Région mettra un financement supérieur". Elle rappelle également que les intercommunalités une fois constituées pourront intégrer ces compétences dans le cadre du PCET (plan climat énergie territorial). 
Les acteurs du secteur, eux, sont inquiets. Le département des Côtes d'Armor a été pionnier dans le développement d'installations de chaufferie bois agricoles et de collectivités, ainsi que des structures permettant l'organisation de la collecte et la valorisation de la ressource locale de bois bocage. Deux Scic sont présentes sur le pays de Dinan et le Trégor. La première emploie 6 salariés.
Concernant la méthanisation, le département depuis 2009 a accompagné les premières installations à la ferme : accordé une garantie d'emprunt à Géotexia et versé 600 000 EUR répartis sur 15 projets. Reste l'Ademe et la Région. Dans le cadre du plan biogaz, un spécialiste interrogé s'est montré peu inquiet quant à l'impact sur les futurs projets d'unités de méthanisation à la ferme.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité