Aller au contenu principal

Agriculture au féminin
Mieux gérer les produits phytosanitaires et vétérinaires

Pour se former et partager un bon moment, les agricultrices organisent des journées d'échanges. Celle du 15 octobre était consacrée à la bonne utilisation des produits phytosanitaires et vétérinaires.

Avec l'appui de la chambre d'agriculture et de la FDGeda, les agricultrices du département se retrouvent régulièrement pour des journées de formation et d'échanges.
Avec l'appui de la chambre d'agriculture et de la FDGeda, les agricultrices du département se retrouvent régulièrement pour des journées de formation et d'échanges.
© Cécile Julien

A l'initiative de la chambre d'agriculture et de la FDGeda, les agricultrices se retrouvent régulièrement pour une journée d'échanges. Vendredi 15 octobre, elles se sont penchées sur le bon usage des produits phytosanitaires et vétérinaires. Car, ces produits sont loin d'être anodins. Pour notre santé comme pour l'environnement. Avant leur mise en marché, ils sont, certes, testés. Mais cela n'exclut pas tous les risques. Première précaution pour prévenir les problèmes, conseillent Nicolas Jagut, préventeur, et Odile Castel, médecin, de la MSA : bien lire les étiquettes et inclure le risque dans les critères de choix d'un produit. Ensuite, il faut respecter les conditions d'application et se protéger. Par exemple, lors d'un traitement phytosanitaire, il faut veiller à porter au minimum des gants, voire l'équipement de sécurité que sont une combinaison et un masque. De même, pour une injection ou une vaccination, les gants permettent de limiter les contacts avec le médicament. Pour limiter les contaminations ultérieures, tout le matériel doit être soigneusement lavé. Un stockage en sécurité et une bonne gestion des déchets limitent les risques d'accidents.

Protéger sa santé et celles des autres

La première voie de contamination est la peau. En cas de contact avec un produit, il faut laver à grande eau. Et ne pas hésiter à consulter à l'apparition de difficultés respiratoires, même de simples rougeurs. La MSA suit de près les risques de maladies, à court et à long terme. "Le réseau Phyt'attitude permet de suivre les symptômes suite à l'utilisation de produits phytos, explique Nicolas Jagut. N'hésitez à nous contacter si vous avez des problèmes de santé après un traitement. Cela nous permet de faire évoluer les produits et les pratiques".

En France, la qualité des produits est au rendez-vous. Moins de 1% des produits carnés présentent des traces d'antibiotiques. "96% des fruits et légumes respectent les limites de résidus autorisées. 71% des légumes ne présentent d'ailleurs aucun résidu. Le lavage et l'épluchage restent les moyens les plus efficaces d'éliminer des résidus", rappelle Odile Castel. Pour sa santé comme pour l'environnement, il faut donc utiliser produits phytosanitaires et médicaments à bon escient.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Fébrilité de la filière à l’approche de la fin de la castration à vif
À l’occasion de son assemblée générale, la Fédération nationale porcine (FNP) a demandé un changement de la grille de paiement de…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
L'agriculture se glisse entre les deux tours
Les FDSEA et JA de Bretagne avaient, dès la publication des listes de candidature pour les élections régionales, invité les…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Publicité