Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Agriculture au féminin
Mieux gérer les produits phytosanitaires et vétérinaires

Pour se former et partager un bon moment, les agricultrices organisent des journées d'échanges. Celle du 15 octobre était consacrée à la bonne utilisation des produits phytosanitaires et vétérinaires.

Avec l'appui de la chambre d'agriculture et de la FDGeda, les agricultrices du département se retrouvent régulièrement pour des journées de formation et d'échanges.
Avec l'appui de la chambre d'agriculture et de la FDGeda, les agricultrices du département se retrouvent régulièrement pour des journées de formation et d'échanges.
© Cécile Julien

A l'initiative de la chambre d'agriculture et de la FDGeda, les agricultrices se retrouvent régulièrement pour une journée d'échanges. Vendredi 15 octobre, elles se sont penchées sur le bon usage des produits phytosanitaires et vétérinaires. Car, ces produits sont loin d'être anodins. Pour notre santé comme pour l'environnement. Avant leur mise en marché, ils sont, certes, testés. Mais cela n'exclut pas tous les risques. Première précaution pour prévenir les problèmes, conseillent Nicolas Jagut, préventeur, et Odile Castel, médecin, de la MSA : bien lire les étiquettes et inclure le risque dans les critères de choix d'un produit. Ensuite, il faut respecter les conditions d'application et se protéger. Par exemple, lors d'un traitement phytosanitaire, il faut veiller à porter au minimum des gants, voire l'équipement de sécurité que sont une combinaison et un masque. De même, pour une injection ou une vaccination, les gants permettent de limiter les contacts avec le médicament. Pour limiter les contaminations ultérieures, tout le matériel doit être soigneusement lavé. Un stockage en sécurité et une bonne gestion des déchets limitent les risques d'accidents.

Protéger sa santé et celles des autres

La première voie de contamination est la peau. En cas de contact avec un produit, il faut laver à grande eau. Et ne pas hésiter à consulter à l'apparition de difficultés respiratoires, même de simples rougeurs. La MSA suit de près les risques de maladies, à court et à long terme. "Le réseau Phyt'attitude permet de suivre les symptômes suite à l'utilisation de produits phytos, explique Nicolas Jagut. N'hésitez à nous contacter si vous avez des problèmes de santé après un traitement. Cela nous permet de faire évoluer les produits et les pratiques".

En France, la qualité des produits est au rendez-vous. Moins de 1% des produits carnés présentent des traces d'antibiotiques. "96% des fruits et légumes respectent les limites de résidus autorisées. 71% des légumes ne présentent d'ailleurs aucun résidu. Le lavage et l'épluchage restent les moyens les plus efficaces d'éliminer des résidus", rappelle Odile Castel. Pour sa santé comme pour l'environnement, il faut donc utiliser produits phytosanitaires et médicaments à bon escient.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Le croisement pour un troupeau facile à vivre
À Trégarvan dans le Finistère, dans les parcelles qui bordent l’Aulne, 115 vaches croisées 3 voies pâturent presque toute l’année…
Le boom des plantes aromatiques et médicinales cueillies
La cueillette des plantes sauvages est en plein renouveau. Longtemps marginale, méconnue, elle est en plein essor, portée par le…
Le marché du porc breton : optimisme en 2020, mais pas d'euphorie
L'année 2019 s'achève sur un prix du porc inédit depuis 1992, avec un pic à 1,70 euros le 12 décembre dernier. Les vœux du marché…
Le texte du gouvernement sur les ZNT fait l'unanimité... contre lui
Le gouvernement a publié, le 29 décembre au Journal officiel (JO), l’arrêté et le décret instaurant les nouvelles zones de non-…
Les centres de formation des chambres d'agriculture repris par des organismes locaux
Les chambres d'agriculture recentrent leur activité et confirment leur désengagement de la formation qualifiante sur ses quatre…
Publicité