Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gîtes de France
Mieux se faire connaître

L'assemblée générale des Gîtes de France, le 30 mars dernier à Plougastel Daoulas, a été l'occasion de faire le point sur une année 2009 chahutée par la crise et d'évoquer une modification des statuts du relais finistérien.

Météo défavorable depuis 3 ans, temps pourri en juillet, crise... : de nombreux facteurs peuvent expliquer la baisse de fréquentation constatée en 2009, - 3,5%. "Pour autant, ne cédons pas aux réductions tarifaires à tout va, prévient Jean-Claude Kerspern, le président du relais finistérien des Gîtes de France. Nous avons une qualité à faire valoir".

Doper la fréquentation du site Internet

Pour mieux se faire connaître, les Gîtes de France n'ont pas lésiné sur les moyens : campagnes radio ou TV, insertions publicitaires dans les magazines ou sur Internet, achat de mots-clés sur Google... Et, pour développer la fréquentation en hors saison, le relais finistérien a multiplié les initiatives : champagne offert à la Saint Valentin, crêpes à la Chandeleur, poules et oeufs à cacher dans le jardin à Pâques, sapin et chocolats fournis à Noël... "Ces opérations permettent de louer nos hébergements mais aussi de doper la fréquentation du site Internet", rappelle Sébastien Baussais, le directeur.

Echanges de savoir entre propriétaires

L'an passé, dans le Finistère, 84 gîtes et 13 chambres d'hôtes ont rejoint le label Gîtes de France, "une valeur refuge" en période de crise, estime le président. Et, comme tous les ans, le relais a multiplié les contacts avec les propriétaires : bulletin de liaison Finist'Vert, réunions de secteur, sorties découverte au musée ou en baie de Morlaix, ateliers découverte pour les nouveaux propriétaires... Lancés en 2009, les échanges de savoir sont animés par des propriétaires, chez eux, sur des thèmes aussi variés que le jardin japonisant, la cuisine, l'art floral ou l'entretien sain et écologique des hébergements...

Modifications des statuts

En préambule à l'assemblée générale ordinaire, les Gîtes de France ont évoqué la nécessité de revoir leurs statuts. Si la plupart des modifications envisagées n'ont soulevé aucune question, la suppression des membres de droit du conseil d'administration a déclenché de vives réactions. "Vous écartez des décisions les membres fondateurs du relais, dénonce Gisèle Bégoc, présidente de Bienvenue à la ferme. Ce pourrait être interprété comme un repli alors qu'au contraire, il faut mettre en commun pour avancer ensemble". Et la présidente de Bienvenue à la ferme de regretter "qu'à la va-vite, toute collaboration avec le milieu agricole soit balayée".
"L'agriculture reste la base du dynamisme du territoire, rajoute Alain Le Bellac, élu à la chambre d'agriculture. En se séparant de l'agriculture, les Gîtes de France vont perdre leur âme". Des remarques que Jean-Claude Kerspern a promis de prendre en compte lors de la prochaine assemblée générale extraordinaire, le quorum n'ayant pas été atteint le 30 mars dernier à Plougastel Daoulas.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
TICPE : faites vos demandes de remboursement 2019, avant le 31 janvier 2020

La loi n° 2019-1479 de finances pour 2020 va supprimer le taux réduit applicable au gazole non routier (GNR), auquel sera…

La pintade, pensez-y !
Lorsque l’on parle de volaille, on pense tout d’abord au poulet, bien sûr, puis à la dinde. La pintade fait partie de ces…
Publicité