Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gîtes de France
Mieux se faire connaître

L'assemblée générale des Gîtes de France, le 30 mars dernier à Plougastel Daoulas, a été l'occasion de faire le point sur une année 2009 chahutée par la crise et d'évoquer une modification des statuts du relais finistérien.

Météo défavorable depuis 3 ans, temps pourri en juillet, crise... : de nombreux facteurs peuvent expliquer la baisse de fréquentation constatée en 2009, - 3,5%. "Pour autant, ne cédons pas aux réductions tarifaires à tout va, prévient Jean-Claude Kerspern, le président du relais finistérien des Gîtes de France. Nous avons une qualité à faire valoir".

Doper la fréquentation du site Internet

Pour mieux se faire connaître, les Gîtes de France n'ont pas lésiné sur les moyens : campagnes radio ou TV, insertions publicitaires dans les magazines ou sur Internet, achat de mots-clés sur Google... Et, pour développer la fréquentation en hors saison, le relais finistérien a multiplié les initiatives : champagne offert à la Saint Valentin, crêpes à la Chandeleur, poules et oeufs à cacher dans le jardin à Pâques, sapin et chocolats fournis à Noël... "Ces opérations permettent de louer nos hébergements mais aussi de doper la fréquentation du site Internet", rappelle Sébastien Baussais, le directeur.

Echanges de savoir entre propriétaires

L'an passé, dans le Finistère, 84 gîtes et 13 chambres d'hôtes ont rejoint le label Gîtes de France, "une valeur refuge" en période de crise, estime le président. Et, comme tous les ans, le relais a multiplié les contacts avec les propriétaires : bulletin de liaison Finist'Vert, réunions de secteur, sorties découverte au musée ou en baie de Morlaix, ateliers découverte pour les nouveaux propriétaires... Lancés en 2009, les échanges de savoir sont animés par des propriétaires, chez eux, sur des thèmes aussi variés que le jardin japonisant, la cuisine, l'art floral ou l'entretien sain et écologique des hébergements...

Modifications des statuts

En préambule à l'assemblée générale ordinaire, les Gîtes de France ont évoqué la nécessité de revoir leurs statuts. Si la plupart des modifications envisagées n'ont soulevé aucune question, la suppression des membres de droit du conseil d'administration a déclenché de vives réactions. "Vous écartez des décisions les membres fondateurs du relais, dénonce Gisèle Bégoc, présidente de Bienvenue à la ferme. Ce pourrait être interprété comme un repli alors qu'au contraire, il faut mettre en commun pour avancer ensemble". Et la présidente de Bienvenue à la ferme de regretter "qu'à la va-vite, toute collaboration avec le milieu agricole soit balayée".
"L'agriculture reste la base du dynamisme du territoire, rajoute Alain Le Bellac, élu à la chambre d'agriculture. En se séparant de l'agriculture, les Gîtes de France vont perdre leur âme". Des remarques que Jean-Claude Kerspern a promis de prendre en compte lors de la prochaine assemblée générale extraordinaire, le quorum n'ayant pas été atteint le 30 mars dernier à Plougastel Daoulas.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité