Aller au contenu principal

Production porcine
Montrer le savoir-faire des éleveurs

Profitant de la mise en service d'un bâtiment d'engraissement, Béatrice et Daniel Picart ont ouvert les portes de leur élevage à tous leurs voisins.

"Le projet a démarré en 2006 : à l'époque, les cours étaient élevés". Béatrice et Daniel Picart, producteurs de porcs à Plouigneau, ont organisé une porte ouverte, le 28 août dernier, à l'occasion de l'entrée en service d'un bâtiment de 896 places, permettant désormais d'engraisser la totalité des porcelets nés sur l'exploitation quand, jusqu'à présent, 30% d'entre eux devaient quitter l'élevage. "Les avantages sont nombreux", détaille l'éleveur, qui cite, notamment, la diminution du coût de production et une meilleure maîtrise du volet sanitaire. "L'élevage est désormais efficace et cohérent".
Situé à 400 m de l'élevage, le nouveau bâtiment d'engraissement, avec quai d'embarquement et machine à soupe, est autonome et pourra être agrandi si la mise aux normes bien-être animal oblige à revoir l'organisation des bâtiments. Doté d'une ventilation centralisée, il est également équipé d'un système de récupération des eaux de pluie, pour alimenter le lavage d'air.

Vivre de notre métier

Daniel Picart a profité de la venue du Préfet sur l'élevage pour lui dire ce qu'il avait sur le coeur. "Au lieu de s'occuper de quelques dizaines de traders, le gouvernement ferait mieux d'accompagner les dizaines de milliers d'agriculteurs qui ne demandent qu'à vivre de leur métier". Et l'éleveur d'évoquer la préférence nationale, la parité euro-dollar ou les distorsions de concurrence. "On doit supporter des charges françaises, avec un cours européen voire mondial".
Cette porte ouverte, à laquelle a été invitée la population locale, a aussi été l'occasion de rappeler qu'une exploitation est une entreprise à part entière. "Ces 30 dernières années, on a beaucoup travaillé, et oublié de montrer notre savoir-faire". Et Daniel Picart de faire allusion aux algues vertes et aux débordements médiatiques auxquelles elles ont encore donné lieu ces derniers temps. "Y'en a marre d'être toujours montrés du doigt ! Les agriculteurs sont soucieux de l'environnement". Et l'éleveur d'énumérer ses propres engagements : un CTE environnemental, signé en 2001, la généralisation des couverts végétaux, le traitement des déjections, mis en place en 2006, la certification agriculture raisonnée, que seuls trois éleveurs de porcs bretons ont décroché... "Nous ne sommes pas restés les deux pieds dans le même sabot ! Peu de professions ont fait autant d'efforts que nous".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Publicité