Aller au contenu principal

Entremont Alliance
Ne pas céder au chantage

La section laitière de la FDSEA est bien décidée à ne pas céder au chantage exercé par la laiterie Entremont Alliance.

"Il faudra rester vigilant sur les critères retenus pour la fixation du prix du lait". Lundi soir, 70 producteurs de lait se sont réunis au centre de formation de Saint Ségal, à l'appel de la section lait de la FDSEA. Entremont, qui ne cesse de souffler le chaud et le froid depuis fin août, est au cœur des discussions, la question principale étant de savoir comment sera payé le lait demain. "C'est bien simple, résume François Plougastel, président de la section lait. Les entreprises ne veulent garder que les courbes à la baisse, poudre, beurre, gouda, édam, cheddar..., et ne pas y inclure l'emmental ou le comté, deux fromages dont les cours sont à la hausse".
Une proposition que les producteurs jugent inacceptable. Mais jusqu'où aller dans le conflit avec Entremont, qui menace de suspendre la collecte ? "Mieux vaut perdre 15 jours de lait que sa ferme", avance un jeune producteur, bien décidé à ne pas céder au chantage. "Et pourquoi ne pas boycotter l'agro-fourniture ?", rajoute un autre.
Car une chose est claire. "Ces derniers mois, nos charges ont augmenté de 50 €/1 000 litres et ce n'est pas avec un prix du lait à 272,8 € les 1 000 l qu'on pourra y faire face". Et si les producteurs sont prêts à inclure plus de réactivité dans le prix, ils y mettent un préalable, "remettre d'abord les compteurs à zéro entre nous et les entreprises". Car ils n'ont pas oublié que, durant l'année 2007, quand le prix du lait était à 335 € en Allemagne, 312 € en moyenne en Europe, il n'était que de 280 € en France, et ils exigent le retour des 27 €. "Pour le moment, nous demandons à tous les producteurs Entremont de faire parvenir un courrier à leur laiterie, lui rappelant qu'ils considèrent les 272,8 € du mois d'octobre comme un simple acompte", explique François Plougastel.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Y aura-t-il encore de l’élevage demain en Bretagne ?
C’est la question que posent en substance les présidents des chambres d’agriculture de Bretagne, dans une lettre ouverte adressée…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

"Quand on plante, on a de multiples bénéfices"
Planter, gérer, valoriser l’arbre sur le territoire breton, tel est l’objet des premières rencontres bretonnes de l’arbre. Elles…
Publicité