Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

"La transmission, c'est une aventure !"

Membre du groupe de travail installation-transmission, et dans un Gaec à cinq associés à Paimpont, Jérôme Moy livre le regard de la chambre d'agriculture sur le dossier transmission et partage son exemple personnel.

Jérôme Moy, membre du groupe de travail professionnel installation transmission des chambres d'agriculture de Bretagne.


Vous faites partie du groupe de travail sur la transmission, quelles sont les orientations de la chambre d'agriculture sur ce dossier ?

Jérôme Moy. En Bretagne, on a une installation pour trois départs. La transmission est donc un sujet prioritaire pour la chambre d'agriculture dans le cadre du renouvellement des générations. Chaque année, il y a 2 000 porteurs de projets qui s'intéressent au métier. La moitié suivent un plan de formation à la création d'entreprise et on compte environ 500 installations aidées tous les ans. La chambre d'agriculture aide toutes ces fermes qui sont en recherche de repreneur ou d'associé. Informations, conseils, formations... sont proposés aux porteurs de projet et cédants, car une transmission, ça ne s'improvise pas. Les compétences sont multiples : juridique, financière, technique, économique, sans oublier le rapport humain.

 

Vous êtes cinq associés sur votre Gaec, comment abordez-vous la question de la transmission sur votre exploitation ?

J.M. Nous sommes effectivement cinq associés, avec une fourchette d'âge de 40 à 56 ans. Le maître mot c'est d'anticiper. D'ici cinq à sept ans, nous allons avoir à gérer trois départs. On y pense déjà, en essayant d'avoir une exploitation qui soit attractive et on réfléchit à une organisation du travail en ce sens. L'objectif est de trouver quelqu'un qui corresponde à notre façon de faire, qui se fonde dans notre collectif, tout en apportant sa pierre à l'édifice. Comme on anticipe, on a plus de temps et le salariat peut être une porte d'entrée, qui permet à chacun de voir s'il se retrouve dans le système et l'organisation. Comme nous l'avons fait à la création de notre Gaec, nous prendrons le temps d'analyser les objectifs, les envies et la vision du métier afin d'avoir un projet commun.


Quels sont les principaux conseils pour réussir une transmission ?

J.M. Il y a plusieurs mots clés à avoir en tête : anticiper, mais aussi savoir ce que l'on veut transmettre : un outil, une installation dans une entreprise existante, un savoir-faire, un mode de production... C'est important d'avoir une exploitation qui donne envie, d'avoir un cadre de travail organisé, propre, en état. Il faut aussi être ouvert à la différence. Et anticiper sa transmission, c'est aussi anticiper la question de l'après travail avec un projet de vie. Agriculteur est un métier d'avenir. Nous avons la chance en Bretagne d'avoir une diversité de modèles, ce qui peut complexifier les choses pour les porteurs de projets, mais c'est avant tout une richesse. La transmission, c'est une rencontre humaine, une aventure, qui mérite qu'on la prépare !

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Thierry Coué
Thierry Coué, Président de la FRSEA de Bretagne : "Chaque agriculteur doit prendre conscience du besoin de se protéger, et de protéger son exploitation"
Depuis le début de la crise du coronavirus, le monde agricole semblait en retrait, presque observateur. Les comportements ont…
Lettre aux agriculteurs et agricultrices de Bretagne

Madame, Monsieur,

Comme le reste du monde, la Bretagne est confrontée à la pandémie due au coronavirus Covid-19. Dans…

Jérémy Labbé, nouveau président de JA22
Le 11 mars dernier s’est tenu le conseil d’administration électif des Jeunes agriculteurs des Côtes d’Armor. Dorénavant c'est un…
Germain et Laura Evo, jeunes aviculteurs, engagés aussi
Du comité organisateur de la prochaine fête de l’agriculture, à Grand-Champ, Germain Evo 32 ans, en est, Jeune Agriculteur aussi…
Eureden s’adapte et s'organise pour assurer ses services

La crise COVID-19 impacte profondément notre filière porcine et les équipes Eureden sont entièrement mobilisées pour…

Publicité