Aller au contenu principal

Sophie Jamois
Nouvelle Conseillère Solutis Emploi

Depuis 2010, Sophie Jamois a pris ses nouvelles fonctions auprès de Solutis Emploi à la suite de Nicolas Le Cadre. Sa mission ; mettre à disposition de groupement d'employeurs à temps partiel, des salariés recrutés à temps plein par Solutis. 25 salariés et groupements fonctionnent ainsi.

Sophie Jamois , conseillère Solutis Emploi
Sophie Jamois , conseillère Solutis Emploi
© claire le Clève

 

"La vocation de Solutis Emploi est de proposer des emplois à temps plein et de les partager sur plusieurs exploitations", explique Sophie Jamois. De quoi satisfaire salariés et employeurs. Un travail d'interface entre le besoin des exploitants en main d'œuvre à temps partiel, la création de groupements, et le recrutement du salarié had hoc pour répondre au besoin! Pas simple, certes "mais passionnant", résume la jeune femme pour qui le paysage agricole régional et les entreprises y gravitant, n'ont plus de secret. Car avant d'assumer ses nouvelles fonctions, elle a, durant trois ans, animé le réseau JA 56. "Il y a des enjeux importants sur le salariat agricole", note la jeune femme. Les enfants des seuls agriculteurs ne suffiront pas pour assurer la relève. L'agrandissement des structures, le prix des reprises, l'obligation de recentrer son activité là où l'exploitant le juge nécessaire, sont autant de réalités qui plaident en faveur de la montée en puissance du salariat agricole.

 

Imaginer des solutions pérennes


 "Le salariat agricole n'est ni précaire, ni mal loti. Il faut sortir de ces clichés.  Il offre des possibilités de carrières à temps plein intéressantes, avec des évolutions, des formations, des responsabilités et une stabilité dans les postes", assure la jeune femme. Sa mission ? "Trouver la bonne personne pour répondre aux besoins de deux ou trois exploitations". Et pas question pour le salarié de courir les kilomètres pour se rendre sur ses lieux de travail. "La proximité est aussi un facteur de pérennité", souligne t-elle. Alors, elle cherche, recrute, propose des formations, rencontre. "Je suis l'interface". Car cerise sur le gâteau des exploitants, c'est Solutis qui emploie, gère les plannings et la relation avec le salarié. Un service qui se paye mais offre de nombreux avantages.  "Cela dégage l'exploitant de tous les aspects administratifs liés à l'embauche, au contrat, à l'établissement des salaires, aux déclarations sociales et surtout ça l'exonère de la responsabilité pénale. Ce n,'est pas rien", énumère Sophie Jamois. Depuis sa création en 2005 et son envol en 2007, l'association Solutis, sous la présidence de Michel Julard, compte désormais 25 salariés employés dans 25 groupements. "Trois sont créés et dans l'attente d'un salarié, le besoin est là", assure la jeune femme dont l'une des missions, et ce n'est pas la moindre, sera de continuer à faire connaître Solutis emploi.

 

Pour plus de renseignements : 02 97 40 46 56

Claire le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

Le cidre fermier brut du Val de la Chèvre médaillé d’argent
Lors de la 6e édition du concours régional annuel de la maison cidricole de Bretagne organisée les 14 et 15 juin, le cidre…
À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Publicité