Aller au contenu principal

Nutréa sort de la tourmente, pas ses sous-traitants

Fournisseur principal de l'aliment et des poulets que Tilly Sabco abattra jusqu'en fin d'année à Guerlesquin, Nutréa sort de la tourmente. Élu CFDT, secrétaire du comité d'entreprise, Hervé Thiboult déplore la brutalité de l'effet domino qui affecte les partenaires de cette filière export dont il accuse par ailleurs les principaux opérateurs d’avoir manqué d'anticipation.

Hervé Thiboult, secrétaire du comité d'entreprise Nutréa, élu CFDT et élu à la chambre d'agriculture du Morbihan.
Hervé Thiboult, secrétaire du comité d'entreprise Nutréa, élu CFDT et élu à la chambre d'agriculture du Morbihan.
© Terra

L'heure est aux regrets. "Et de l'absence d'un calendrier clair de la part des pouvoirs publics européens face à l'arrêt des restitutions et le regret que les opérateurs n'aient pas anticipé, car on savait", déplorait l'élu CFDT, mardi dernier au sortir du comité d'entreprise extraordinaire de Nutréa (1) qui a vu la menace sur 60 emplois s'éloigner. "L'impact social est limité chez Nutréa car c'est à l'extérieur du groupe, chez nos sous-traitants, qu'ont été déportés les problèmes". Une manière de limiter l'impact direct chez ce spécialiste de la nutrition animale (1,1 million de tonnes/an), et dont plus de 10 % des volumes d'aliments sont destinés aux poulets export. Entre 70 et 90 aviculteurs du groupement Univol les élèvent dans 200 000 m2, principalement en Finistère. "Univol fournit 80 à 90 % des poulets Tilly Sabco", précise t-il. Groupement de producteurs dont il faudra réorienter 50 % de la production en poulet métro (frais) qu'achètent Gastronome et LDC. Producteurs qui connaissent déjà l'allongement des vides sanitaires.

 

RÈactions
en chaÓne

"Ça demande de changer de souche et d'équiper le couvoir de Cléden-Poher pour la fourniture de poussins. Amice Soquet sous-traitait ainsi pour Nutréa.... Pour compenser cette perte, on rapatrie ce qu'on faisait à l'extérieur. On risque même de travailler pour les autres", pointe le délégué, rassuré sur l'activité poussin et les services de Nutréa Volailles de Carhaix. Car dans ce marasme, des opportunités s'ouvrent, "au détriment des autres opérateurs. D'où l'effet domino. Toute la filière trinque". Sur les 5 usines d'aliment dont les salariés tournaient en 3 x 8, 2 passeront en 3 x 7. "Ce sont les emplois intérimaires qui vont en pâtir", prévient l'élu du CE. Quant au transport, "la moitié de l'aliment est véhiculé en interne". L'impact ? "Le groupe travaillera moins avec les transporteurs extérieurs". Une réaction en chaîne qui aurait pu être évitable ? "On n'a pas pris le problème à bras le corps. Je me souviens d'un comité central d'Unicopa il y a 20 ans. Déjà on soulignait ces menaces face à la fin des restitutions. Le temps permettait d'anticiper. Les opérateurs ne l'ont pas fait. Ils ont leur part de responsabilité dans ce dossier". Désormais, l'heure est à la reconstruction. "Que les opérateurs présentent un projet de filière concerté et qu'ils soient accompagnés par les pouvoirs publics", appelle de ses voeux cet élu de la CFDT.

 

(1) Nutréa emploie 430 salariés. Triskalia, à 55 %, et Terrena, à 45 %, sont ses deux actionnaires.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Élevage de génisses : un peu, beaucoup... juste ce qu'il faut !
En France, l'élevage des génisses représente un poids conséquent dans les résultats technico-économiques des exploitations. Un…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
Publicité