Aller au contenu principal

Œufs de poules en cages : Intermarché dit stop à partir de 2025

Après Carrefour fin décembre et Aldi Nord en août, c'est au tour d'Intermarché et Netto, enseignes du groupe Les Mousquetaires, d'annoncer le 9 janvier, qu'ils arrêteront de distribuer des œufs coquille issus de poules élevées en cages à partir de 2025. Ils commenceront par leur propre marque distributeur (Moisson) dès 2020. "Cela répond à une demande croissante des clients, de plus en plus attentifs aux conditions d'élevage et au bien-être animal", explique le groupe. "D'ici 2025, les éleveurs auront le temps nécessaire pour s'adapter aux nouvelles exigences et développer des méthodes d'élevage alternatives à la cage aménagée". Comme Intermarché, Carrefour et Aldi avaient également annoncé des arrêts "progressifs". Parmi les enseignes engagées dans la mise au ban des œufs issus de poules en cages, Monoprix est la seule enseigne à avoir retiré ces œufs sans délai (en avril dernier). En octobre, l’interprofession s’est fixée officiellement pour objectif de faire passer la production française à 50 % d’œufs alternatifs d’ici 2022 contre 32 % actuellement. Le coût de la transition est estimé par l’interprofession à 500 M€.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité