Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Ohhh la vache à Pontivy, que du beau et du bon !

Plus que jamais, il sera question, les 12 et 13 octobre prochains, au parc des expositions de Pontivy, de retendre ce lien que l’on dit distendu entre les consommateurs et leur agriculture. Cette agriculture aussi diverse que nourricière, riche de ses produits, que le prochain salon Ohhh La Vache mettra en valeur avec son marché des producteurs, ses 500 animaux sur les rings, un concours inter-régional limousin et des animations conçues pour toute la famille… Rencontre avec un passionné, président du Herd Book Limousin, Louis-François Leconte.

Ohhh la vache à Pontivy
Louis-François Leconte, éleveur passionné, adepte de la méthode Souvignet, "amoureux de mes bêtes, adepte de leur bien-être, la base", président du Herd Book Limousin.
© Jean-Luc Cucheval

"J’ai toujours eu des jeunes avec moi, stagiaires, apprentis. C’est l’avenir et j’ai cette envie de transmettre et de faire apprendre". Passion intacte chez Louis-François Leconte, de celle que les ans n’ont ni abîmée, ni amoindrie. Et c’est une force chez cet éleveur de Ploërdut (56), à l’origine laitier, qui a troqué la race normande et son lait pour l’allaitant et de jolies vaches limousines sur ses 150 hectares de prairies d’un seul tenant : rouge sur vert, complémentaires. Ce en 2008, une année pourtant sereine sur la sphère laitière, avant la grande secousse de 2009.

"À l’époque beaucoup n’ont pas compris", confie l’homme installé en 1985, devenu président du HerdBook Limousin de Bretagne.

 

Ohhh la vache à Pontivy

La sélection comme déclencheur

Mais voilà quand l’histoire se niche au cœur de l’enfance et continue à faire briller les yeux devenu grand... "Je tiens l’amour des concours de mon grand-père. Il était maquignon et adorait les belles vaches. J’avais 5-6 ans, j’allais avec lui sur les foires, à Fougères - dit cet ex-normand - Et j’adorais ça aussi". Et pourtant, il s’ installera avec son père en production laitière et poursuivra dans ses pas. "J’ai trait pendant vingt-quatre ans. En 2005, j’ai réfléchi. L’élevage laitier, c’est très contraignant. La restructuration laitière que je voyais se faire dans les campagnes, en bâtiment et avec des robots, ne me plaisait pas. Mes animaux, je veux les voir courir dehors", pointe le président de la section bovine de Triskalia. La rencontre de son prédécesseur, éleveur de la race Limousine, sélectionneur, sera le déclencheur. Il vend alors son bon troupeau de normandes et achète 40 vaches limousines en Côtes d’Armor et 15 en Finistère. "Pour faire les concours, il faut être sélectionneur, c’est ce qui m’a attiré", analyse celui qui, à 45 ans, échangera son quota laitier contre les primes vaches allaitantes. Désormais 120 vêlages ponctuent la vie de sa ferme où "on vise un veau par vache pour le revenu. Tous les animaux sont élevés. Mon objectif est de vendre des reproducteurs, mâles qui partent en station de sélection à Limoges, et femelles. Les autres génisses sont vendues pleines. Et tout ce qui ne part pas en repro est élevé pour de la viande", explique l’éleveur-engraisseur d’une stratégie payante. Car il veille à ramener le maximum de valeur ajoutée sur chaque animal. Entre 360 et 380 animaux sont élevés là, à l’EARL de Lihelo.

 

Ohhh la vache à Pontivy

101 élevages inscrits

"Je suis maintenant en rythme de croisière", pointe-t-il, serein. Investi pour cette race, il est conscient de l’importance du salon Ohhh la vache aux yeux du grand public. "Beaucoup d’éleveurs sont déstabilisés par ce qui est raconté. Les gens ne connaissent pas l’élevage, c’est important d’être là bas, d’expliquer et montrer", défend cet adepte de la méthode Souvignet, "dans le respect du bien-être animal". Alors, c’est avec un grand plaisir qu’il veillera sur le futur concours inter-régional qui mettra en lice à Pontivy, 101 élevages inscrits depuis la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie. Un concours attendu, "la Limousine est la première race allaitante de Bretagne. Ce sera l’occasion de présenter notre travail de génétique". Un dynamisme et une mobilisation qui devraient se traduire les 12 et 13 octobre prochains par la confirmation du parcours du remarqué Loustic, mâle morbihannais élevé à Béganne (56) et d’Hôtesse, championne au Space et distinguée lors du national Limousin il y a quinze jours à Périgueux. "La finesse de leurs os et le rendement boucher de leur carcasse et surtout leur facilité de vêlage expliquent l’intérêt des éleveurs pour cette race", défend-il, ravi de retrouver le 12 octobre ses collègues sur le ring. "On se compare, on se remet en question. Il y a la compétition mais c’est surtout la convivialité de se rencontrer, d’aller vers le grand public et de discuter qui priment".

 

En pratique : Samedi 12 et dimanche 13 octobre, Parc des expositions de Pontivy, de 10 h à 18 h. Entrée gratuite.

 

Ohhh la vache à Pontivy

Escape game, une nouveauté : C’est la grande tendance du moment pour jouer en famille et entre amis. Venez, samedi et dimanche, mobiliser vos connaissances sur le patrimoine gastronomique breton en plongeant dans les différentes ambiances de l’Escape game - Savourez la Bretagne. Animé par l’association "Aux Goûts du Jour", venez-vous amuser tout en apprenant… Si vous parvenez à résoudre les seize énigmes, peut-être pourrez-vous échapper !

Démonstrations culinaires Savourez la Bretagne : Samedi et dimanche, les chefs cuisiniers et blogueurs culinaires se relayeront pour proposer des recettes simples et savoureuses, réalisées à partir des produits locaux et de saison.

Les concours :

Samedi 12 octobre : - 8h30-9h30 / Jugement de bétail (JA) Prim’holstein et Normande [ Halle 2 ] - 9h-13h / Concours inter régional Charolais [ Halle 1 ] - 9h30-11h30 / Concours interdépartemental Montbéliarde [ Halle 2 ] - 11h30 / Remise des prix jugement bétail [ Halle 2 ] - 12h-18h30 / Concours départemental Prim’holstein [ Halle 2 ] - 13h-13h30  / Démonstration chevaux MFR  [ Halle 1 ] - 13h30-18h  / Concours inter régional Limousin  [ Halle 1].

Dimanche 13 octobre : - 9h30-13h / Concours départemental Normande [ Halle 2 ] - 10h-12h / Pré entation race Blonde Aquitaine [ Halle 1 ] - 12h-14h / Concours interdépartemental Pie Rouge [ Halle 1 ] - 14h-14h30 / Démonstration chevaux MFR  [ Halle 1 ] - 14h-17h30 / Show génisses inter races laitières : présentation par les jeunes [ Halle 2 ] - 14h30-15h30 / Présentation des races locales  [ Halle 1 ] - 15h30-16h / Démonstration chevaux MFR  [ Halle 1 ] - 16h-17h / Défilé de toutes les races  [ Halle 1 ].

À ne pas manquer : Grand marché des producteurs fermiers et concours régional du produit fermier innovant -
3 000 m2 d'exposition de matériels agricoles - Démonstration de chiens de troupeau - Petit train gratuit entre les parkings et le parc des expositions.

Dégustez la Bretagne : Cette année encore, les chambres d’agriculture de Bretagne et leurs partenaires animeront l’espace Savourez la Bretagne pour sensibiliser le public au lien étroit qui unit l’agriculture bretonne et la richesse des produits que nous consommons. Des animations, des jeux et des démonstrations permettront aux jeunes de 7 à 77 ans, d’être sensibilisés à la qualité et à la diversité de notre patrimoine gastronomique, à l’intérêt de consommer local mais aussi aux bienfaits du respect de la saisonnalité des produits que nous mangeons.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Au concours des Miss, Karen défend la place des femmes en agriculture
Lancé en 2013, le concours Miss France agricole veut promouvoir les femmes et les hommes qui font et feront l'agriculture de…
Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
"Notre métier, c’est de cultiver le sol, un sol biologiquement plus actif"
Régénérer le sol pour doper sa fertilité est la clé de l’agriculture dite de conservation. Toute une semaine lui était consacrée…
Publicité