Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Algues vertes, brunes ou rouges
Olmix mise sur une filière d'avenir

La première bio-raffinerie d'algues du monde a été inaugurée lundi dernier à Plouénan. Même si elle n'en est qu'à ses débuts, Olmix est convaincu qu'il s'agit là d'une filière d'avenir.

Lundi dernier, Olmix a inauguré en grande pompe l'usine de Plouénan (29), "première bio-raffinerie d'algues du monde", devant 400 invités venus de 25 pays.
Lundi dernier, Olmix a inauguré en grande pompe l'usine de Plouénan (29), "première bio-raffinerie d'algues du monde", devant 400 invités venus de 25 pays.
© Terra

C'était, il y a peu, une friche industrielle. Mais, depuis 3 ans, les 12 000 m² de froid positif et négatif de l'ancienne CBA, compagnie bretonne de l'artichaut, à Plouénan (29), reprennent peu à peu du service. D'abord avec l'arrivée d'Agrival, filiale de la Sica de Saint Pol de Léon, qui s'est fixé pour objectif de valoriser les co-produits de tomates, choux-fleurs, brocolis... pour en extraire une large palette de molécules intéressant la cosmétique, la nutrition... Puis Olmix a profité de ces premières installations pour y établir "la première bio-raffinerie d'algues du monde", comme aime à le rappeler Hervé Balusson, son PDG.

Qu'elles soient rouges, vertes ou brunes, toutes les macro-algues intéressent Olmix. Epaulée par quatre partenaires industriels et deux centres de recherche, et soutenue par la BPI, l'entreprise morbihannaise a lancé le programme Ulvans il y a un an. Et a commencé par mettre au point deux machines pour les récolter. "Seules nous intéressent les algues fraîches, indique François Gallissot, chargé de mission Ulvans. Nous allons les chercher dans l'eau. Elles contiennent alors moins de sable. Et n'ont pas été oxydées par le soleil".

Collectées en baie de Douarnenez ou dans la région de Brest, elles sont d'abord lavées et essorées à Plouénan. Puis travaillées sur place ou acheminées en frais ou surgelé à Bréhant (56) pour en extraire protéines, sucres, huiles essentielles..., qui seront ensuite valorisés en alimentation animale ou humaine, aquaculture...

"Nous avons mis 2013 à profit pour éprouver nos procédés", indique François Gallissot. D'une capacité de 20t/jour, le site de Plouénan devrait monter à 100 t/jour en 2014 ou 2015. Et passer d'une vingtaine à une centaine de salariés. Et la filière n'en est qu'à ses débuts. "Certains principes actifs des algues peuvent remplacer avantageusement les pesticides en production végétale. D'autres les antibiotiques en production animale et sont déjà ajoutés à l'eau de boisson des poulets..."

 

Chantal Pape

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité