Aller au contenu principal

Opération solidarité "foin" pour l'Ardèche

En Côtes d'Armor, des actions de solidarité s'organisent pour trouver du foin, qui sera ensuite acheminé vers l'Ardèche, département touché par une forte sécheresse. Le réseau des Cuma et le réseau de la FDSEA en appellent aux dons.

Sensibilisés par des reportages d'agriculteurs ardéchois en détresse face à la sécheresse qui sévit dans ce département, des adhérents de la Cuma du Minez Du à Glomel ont cherché un moyen d'agir. Ils se sont alors adressés à leur fédération, la FD Cuma Bretagne Ille-Bretagne, qui est entrée en contact avec son homologue ardéchois tandis qu'à la Cuma de Glomel, les agriculteurs ont fait jouer leur réseau. "J'ai transmis 100 sms auprès de mes contacts agricoles", décrit Morgan Le Cras, président de la Cuma. "Ici, régulièrement on se rend des services". Six adhérents ont déjà accepté de faire des dons de foin : 50 balles rondes sont prêtes à partir. Le feu vert viendra d'Ardèche, une fois que la question du transport - pris en charge par la FDCuma locale - sera finalisée.
De son côté, la FDSEA des Côtes d'Armor participe à cette action de solidarité en sollicitant via son réseau interne ses adhérents et en organisant avec la FDSEA de l'Ardèche les apects logistiques de stockage et de ramassage des balles rondes. Là encore, des agriculteurs ont fait un geste. A Allineuc, Thierry Allée, président du syndicat communal, a fait jouer son réseau. "Ici la solidarité marche bien, 50 rounds sont prêts à partir", indique le responsable. D'autres secteurs se mobilisent : le secteur de Ploubèzre avec 93 balles rondes ou encore le secteur d'Yffiniac... En début de semaine, la FDSEA annonçait le chiffre de 300 balles rondes à collecter.

L'Ardèche, un département touché
En Ardèche, la situation ne s'améliore pas : les pluies cévenoles tant attendues à l'autonme n'ont pas compensé une situation de sécheresse qui s'éternise depuis avril. Sans les précipitation escomptées, les éleveurs affouragent leurs animaux. "Il n'y a toujours pas de pluie significative depuis avril dernier. Il fait aussi sec qu'en été", déplore-t-on là-bas. La perte en herbe est estimé à 40 % dans une région d'élevage de petite montagne (200 à 1200 m) où le foin et l'enrubannage sont prépondérants pour passer l'hiver sur des exploitations d'une trentaine d'hectares en moyenne. "Un dossier pour calamité agricole a été ouvert et sera étudié en décembre au niveau national", informe Magali Burgeat, directrice de la FDSEA Ardèche.
Autant dire que les besoins sont importants compensés par des achats de fourrages dans les départements voisins.
L'opération lancée en Côtes d'Armor est un geste qui redonnera un peu de beaume au coeur. A la Cuma de Glomel, "chaque adhérents ira livrer la veille son foin sur le site de la Cuma", décrit Morgan Le Cras. "On espère qu'il y aura d'autres camions".

Pratique
Si vous êtes intéressés par cette action solidaire "Foin - Ardèche", appelez soit la FDSEA 22 au 02 96 79 22 35 (Thibault Veyrac) ; soit la fédération des Cuma Ille-et-Armor au 06 72 44 52 60 (Jean-Marc Roussel).
Foin de qualité requis, préciser le nombre de rounds et leur dimension.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité