Aller au contenu principal

"Partageons les expériences pour réduire le gaspillage alimentaire"

Eric Roux, porte-parole de l’Observatoire des cuisines populaires
Eric Roux, porte-parole de l’Observatoire des cuisines populaires
© Terra

La lutte contre le gaspillage est un des axes de la nouvelle publique de l’alimentation. Le point sur ce phénomène et sur les leviers imaginés pour l’enrayer, avec le porte-parole de l’OCPop, l’Observatoire des cuisines populaires.

Quelles sont les dernières données dont vous disposez sur le gaspillage alimentaire ?

Eric Roux. Il est intéressant de constater que les acteurs, producteurs, GMS et travailleurs sociaux proposent des regards différents et complémentaires. Que c’est aujourd’hui plus en termes d’actions qualitatives que de chiffres que se posent les questions et les réponses relatives au gaspillage alimentaire.

Constatez-vous une progression ou un ralentissement ?

E.R. Un chiffre est toujours constant et pose de nombreuses questions : 40 kg de produits alimentaires sont jetés par an et par famille, dont 30 kg n’ont même pas été ouverts. Ce gaspillage domestique pour l’OCPop semble un levier sur lequel chacun et en particulier les médias peuvent agir, pour mieux gérer son alimentation quotidienne et surtout nos approvisionnements. Nous avons d’ailleurs publié une réflexion à l’OCPop sur cette gestion et un moyen de ne pas ou de moins gaspiller à la maison, en prenant comme exemple la soupe. De même, la connaissance de ce quotidien qu’en ont les travailleurs sociaux et les solutions qu’ils sont capables d’apporter, nous semblent importantes à partager à l’OCPop. C’est pour ce genre de travail que nous avons dans notre entourage Mireille Dufau qui est conseillère en économie sociale et familiale.

Quelles sont les dernières tendances que vous avez observées et qui vous paraissent être porteuses pour tenter d’enrayer ce phénomène ?

E.R. La lutte contre le gaspillage alimentaire peut intervenir à tous les niveaux, de la production à la maison en passant bien sûr par la gestion des déchets. Deux exemples. Un très pratique, avec la création d’un système de ramassage des poubelles compostables sur Paris. Un autre, plus complexe, qui nous a été donné par Nicolas Guilloux, de la direction marketing de l’enseigne des Mousquetaires, qui s’interroge sur de nouvelles manières de consommer. De manière générale, à l’OCPop nous pensons que le partage d’expériences est primordial. Nous allons prochainement publier l’interview d’un Japonais, qui publie des livres au Japon, qui connaissent un énorme succès sur mieux gérer ses approvisionnements, ses placards en cuisine et son réfrigérateur. Nous lui posons une question toute simple : de ce que vous faites au Japon, que pouvons-nous vous emprunter et faire en Europe ? Les solutions miracles n’existent pas, l’idée providentielle non plus, par contre partageons ce qui marche et essayons de l’adapter à chaque cas particulier.

Quelques conseils à dispenser ?

E.R. Mieux gérer son alimentation et ses approvisionnements. C’est simple, basique et de la responsabilité de chaque citoyen, mais visiblement très compliqué à mettre en place. C’est pour cela que l’OCPop cherche à replacer la pratique quotidienne de la cuisine au centre d’une démarche citoyenne et responsable. Pour nous, se faire à manger ne peut être un simple loisir, mais bien une manière de réaliser notre vivre-ensemble, de développer notre curiosité aux autres, de préserver notre santé, et de prendre du plaisir à nous nourrir.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Pour un soutien différencié à l’agriculture biologique

De plus en plus de jeunes entrent dans le métier avec un projet en agriculture biologique (30 % en 2020 en Bretagne). Ce…

Publicité