Aller au contenu principal

Peste porcine : le déficit chinois en viande quasi-impossible à combler

Les importations chinoises de viandes de porc congelées ont bondi de 63 % en mai 2019 par rapport à mai 2018 (à 187 500 t), a indiqué Inaporc (interprofession porcine) lors de l'assemblée générale du MPB, le 27 juin. Ce déficit dû à l'épizootie de peste porcine "va aller croissant au fil des mois", car "le cheptel de truies est au plus bas niveau depuis 2000". "Certains sur le terrain parlent d'une baisse de production de -40 ou -50 % pour 2020", rapporte Didier Delzescaux, directeur d'Inaporc. De son côté, Fanye Weng, représentant d'Inaporc en Chine, note une "évolution du discours des autorités" : "Ce n'est qu'à partir de maintenant que les professionnels et l'État reconnaissent une baisse de la production, et pas seulement du cheptel". Le premier cas de PPA en Chine a été détecté en août 2018. Outre une volonté de contrôler les prix domestiques, ce décalage s'explique par une décapitalisation dans les élevages et la spéculation. Certains opérateurs ont réalisé des "achats massifs" au début de l'épizootie, un phénomène "en grande partie responsable de la flambée des cours de début 2019". Le déficit à venir est tel qu'il apparaît difficile de le combler : "Dans le pire des cas, il faudrait doubler le commerce mondial de porcs".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité