Aller au contenu principal

"Petite Poucette"

En ce mois de mars 2019, le 8 mars, rappel de la journée du droit et de l’égalité entre les hommes et les femmes, cela vaut bien une réflexion toute féminine, cheffe d’entreprise co-responsable sur le devenir du monde agricole projeté en nos temps modernes sur l’ère de la révolution numérique.

Les femmes, à qui notre célèbre philosophe Michel Serres rend hommage dans son ouvrage "Petite poucette" qui porte une réflexion sur les inflexions du numérique. Michel Serres justifie son titre aux pouces utilisés fréquemment par les enfants du numérique et l’utilise au féminin comme un hommage à ces étudiantes qui sont plus studieuses que les garçons. Aussi, elles sont dotées d’une grande efficacité au travail précise ce philosophe. Les futures générations sont celles du numérique. En tant qu’agricultrice, je m’interroge sur les mutations du futur pour l’agriculture, les femmes et les hommes qui y travaillent de concert. Quelle place prendra la nourriture dans le quotidien de nos cybernautes connectés H24 ? Connecté pour le travail, pour les loisirs, pour s’informer, pour se socialiser, pour transpirer une vie en quête de sens et d’aventure. Comment nourrira-t-on cette génération perfusée au triomphe du jeu connecté en réseau. Serait-ce un avant-goût de ce que peuvent nous apporter ces jeunes : une agriculture de réseau et un travail d’équipe cyberconnecté ? Une agriculture qui, en se connectant, alimentera et éveillera les papilles du savoir : "Je suis ce que je mange".

C’est dans cette quête de raison, que nous devons être acteur du changement de modes de nos productions qui grâce à l’ère du numérique et de la robotique voient apparaître des tâches moins laborieuses et moins chronophages. Nous libérant davantage de temps et d’énergie pour influer des modèles d’élevages en recherche d’autonomie notamment l’autonomie alimentaire. Produire local et pourquoi pas produire ses propres aliments protéiques. La connaissance avance, les recherches font leurs preuves, nous sommes en mesure aujourd’hui de produire des fourrages pour l’alimentation des monogastriques. Preuve que toutes les générations apportent un renouveau par une différenciation et par l’adaptation.

C’est en tant que femme mais aussi en tant que mère, agricultrice, éleveuse mais aussi consommatrice et citoyenne que je m’intéresse à l’alimentation. Celle que je produis et celle que je consomme. L’entrée dans l’ère du numérique implique un changement au niveau de l’organisation des savoirs et de l’utilisation des connaissances. Ce monde se veut le monde de l’information, mutation majeure dans le développement de notre agriculture...

Fort à parier que les femmes y joueront un rôle majeur…

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité