Aller au contenu principal

Plants de pomme de terre : les variétés de Kerloï ont le vent en poupe

Alaska, Universa, Élodie, Europa, Celtiane, Gourmandine... Chair ferme, lavables ou à destination de l'export, ces pommes de terre ont un point commun : elles sont toutes issues de la station de création variétale de Kerloï, à Ploudaniel (29).

"En dix ans seulement, la surface de plants de pomme de terre emblavée avec des variétés issues de la station de Kerloï a quasiment triplé, passant de 690 ha en 2006 à 2 000 ha cette année", se félicite Dominique Morvan, le président de Bretagne plants. Une progression qui n'est pas sur le point de se ralentir si l'on en juge par les nouveautés présentées le 13 septembre dernier, lors de la visite annuelle du champ de comportement variétal. "Cette année, nous avons inscrit trois variétés au catalogue français, Naïma et Séléna à destination du grand export et Pomdor pour la transformation en chips, détaille Jean-Marc Abiven, le responsable de la station. S'y ajoutent deux variétés en seconde année d'essai en France et une en première année d'essai en Italie".

Qualité correcte

Cette journée est aussi l'occasion, pour la filière plants, de faire un premier point sur la saison en cours. "En Bretagne, la moitié des arrachages ont été effectués", estime Emmanuel Guillery, le directeur de Bretagne plants. Pénalisés par le temps sec et chaud, "qui provoque poussière et chocs sur les tubercules", ils vont désormais se réaliser dans de meilleures conditions, grâce à la pluie de ces derniers jours.

"La qualité s'annonce correcte, les rendements aussi". Mais la sécheresse au moment de la tubérisation a favorisé le feuillage plutôt que le nombre de tubercules par pied et le calibre s'annonce élevé, ce qui pourrait poser problème à l'export. "Il y a peu, l'Egypte acceptait encore les pommes de terre jusqu'à 60 mm. Mais, désormais, tous les pays s'arrêtent à 55 mm".

Record battu à l'export

L'an passé, la production bretonne de plants certifiés s'est élevée à plus de 142 000 tonnes. Si le marché français est stable, de l'ordre de 50 000 tonnes/an, c'est l'export qui permet le développement des surfaces. Et, avec près de 91 000 tonnes l'an dernier, un nouveau record a été battu.

Si l'Egypte, la Tunisie et l'Algérie, avec de l'ordre de 15 000 tonnes chacune, en représentent la moitié à elles seules, les destinations se diversifient. "Les expéditions vers l'Afrique de l'Ouest devraient se développer fortement dans les années à venir", estime Dominique Morvan. Le Zaïre, le Congo... augmentent aussi leurs achats. "Mais le climat, équatorial, est plus difficile pour la pomme de terre".

Si l'export se développe aussi à Cuba ou en Uruguay, avec 2 100 tonnes à eux deux, d'autres pays, comme le Brésil, ont fait le choix de fermer leurs frontières à l'importation de tubercules. "Des licences leur permettent alors de multiplier nos variétés sur place".

Au Moyen-Orient, les troubles ont ralenti le commerce. "Il y a 15-20 ans, on expédiait 15 000 tonnes de plants par an en Irak", se souvient le président de Bretagne plants. Un pays au gros potentiel. "Ils ont de bonnes terres et savent cultiver la pomme de terre". Mais les volumes ont chuté à 3 000 tonnes et à 13 700 tonnes pour l'ensemble du Moyen-Orient.

Le plant breton

265 producteurs, regroupés en 4 syndicats de production,

21 collecteurs-expéditeurs,

et 54 producteurs-vendeurs,

5 591 ha en 2016, dont 3 974 ha en Finistère, 1 171 ha en Morbihan, 387 ha en Côtes d'Armor, et 57 ha en Ille et Vilaine,

1 445 ha de Spunta, 330 ha d'Universa, 326 ha de Charlotte, 230 ha d'Amandine, 220 ha d'Alaska,...

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité