Aller au contenu principal

Plus de 35 000 visiteurs à l'Agrifête

Tout au long de la journée, la météo a joué avec les nerfs des organisateurs de l'Agrifête. Mais il fallait bien plus que ces quelques petits grains pour décourager les visiteurs : ils étaient plus de 35 000, dimanche dernier, à se presser à Pleyber Christ !

La fête promettait d'être belle. Et le public ne s'y est pas trompé : dès la fin de la matinée, les parking de l'Agrifête ont commencé à se remplir. Et en milieu d'après-midi, routes saturées et circulation au pas ont demandé un peu de patience aux visiteurs qui ont continué à affluer en masse.

 

Les animations font le plein

 

Après les 2 500 entrées de l'Agrinight, le samedi soir, ils étaient plus de 35 000, dimanche, à se promener sur le site, profitant ici d'une course endiablée de moiss-batt cross ou de la finale départementale de labours, s'essayant là aux jeux bretons ou au maniement du tracto-pelle, misant sur le loto-bouse... Du côté des enfants, les balades en petit train des productions ou les courses de tracteurs à pédales n'ont pas désempli. Les plus grands, eux, ont pu s'initier à la conduite d'un quad, sauter à l'élastique, découvrir de nouvelles recettes de légumes ou la région vue d'en haut à bord d'un hélicoptère..

 

Un moment privilégié de rencontre

 

"Nous avons relancé les JA sur le canton depuis 4 ans. Et l'Agrifête est l'aboutissement de ce travail", rappelle Frank Kermarec. Si le président du comité d'organisation veut mettre en avant le côté festif de ce grand rendez-vous annuel, moment privilégié de rencontre et d'échange avec le grand public, il ne peut occulter la crise que traverse actuellement l'agriculture. "Stéphane Le Foll évoque 20 000 exploitations en difficultés. Sachant que chacune d'elle procure 5 emplois induits, c'est un plan social de 100 000 emplois qui est en jeu ! Mais, comme les exploitations sont disséminées, ça passe inaperçu".

 

Une crise profonde

 

"L'agriculture finistérienne vit des moments très difficiles, renchérit Sébastien Louzaouen. On paie les erreurs des 10 dernières années". Et le président des JA de dénoncer normes et réglementations propres à la France, induisant un déficit de compétitivité de la production nationale. "L'agriculture est délocalisable ! Ce qu'on a perdu ici est désormais produit en Allemagne ou en Espagne". Et, pour rappeler aux élus "que tout ne se décide pas à Bruxelles", les Finistériens se rendront à Paris le 3 septembre prochain... en tracteurs ! "On partira de la pointe Saint Matthieu".

 

 

Palmarès du concours de labours

 

A plat

1er : Thibault Oger

2è : Vincent Huon

3e  ex aequo : Erwann Marrec et Evan Primel

 

En planches

1er : Benoît Abgrall

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité