Aller au contenu principal

Poraven maintient le cap

ans un contexte de crise, le groupement maintient ses effectifs de porcs commercialisés en 2007. Partenaire du trio fondateur d'Initia, Poraven voit son action renforcée par l'arrivée de Pigalys.

Marcel Corman, président de Poraven, entouré par Bernard Chrétien, président de BPO, Philippe Gabory, directeur de Poraven et René Loret, président de la Coop de Broons.
Marcel Corman, président de Poraven, entouré par Bernard Chrétien, président de BPO, Philippe Gabory, directeur de Poraven et René Loret, président de la Coop de Broons.
© Terra

Flambée brutale des matières premières et des coûts de revient, 2007 restera une année où tout a basculé, s'est exclamé Marcel Corman, président du groupement Poraven lors de l'assemblée générale du 20 juin. Frappé par une conjoncture désastreuse, qui en 2007 a vu le cours du porc reculer de 8,59% par rapport à 2006, le groupement a maintenu stables ses effectifs commercialisés en 2007. Le nombre de porcs vendus par Poraven s'affiche à 807 557, issus des élevages des 312 adhérents du groupement. Plus précisément, au sein de l'union Poraven, deux tiers des porcs proviennent de Porc Bretagne Ouest et le tiers restant de la Coop de Broons. Se voulant rassurant, après l'annonce du rapprochement de la coopérative et de la Cecab, René Loret président de la Coop de Broons, a assuré que les accords seront respectés et que le rapprochement ne mettait pas en péril les accords antérieurs. Le partenariat engagé s'applique en effet aux métiers de l'agrofourniture, à la collecte de céréales et à l'aliment du bétail dans le but de consolider et "d'adapter la coopérative aux évolutions du marché".
Point de satisfaction : l'amélioration de la qualité du tri des animaux puisque 57,7% des porcs se situent dans le cœur de gamme (85-97 kg) et 87,4% dans la gamme. Ce qui place le groupement au dessus de la moyenne Uniporc (+3%) sur la même période. A noter la création d'une commission de suivi technique ayant pour objectif de mieux répondre aux attentes techniques des éleveurs dans un contexte d'aliment cher. Pour ce faire, 130 audits, réalisés selon une méthode baptisée "Techaven", seraient conduits d'ici le Space.
Renforcement d'Initia
Fait majeur dans la vie du groupement, l'arrivée du nouveau partenaire Pigalys, au sein d'Initia, a été largement félicité. Initiateur du projet de régulation du prix entre bassins de production (avec LT et Porfimad), via la création de la plateforme, Poraven, c'est 18 000 porcs vifs partis en 2007 à l'export. "L'arrivée d'un nouveau partenaire dans le groupe consolide forcément les associés fondateurs que nous sommes. Aujourd'hui, c'est 4,2 millions d'animaux regroupés qui pèseront plus lourds sur le marché et dégageront des possibilités d'actions", rappelle le président de Poraven. L'autre mission d'Initia est l'abaissement du prix de revient par le concours de la centrale d'achat de matériel qui négociait déjà à 3, un chiffre d'affaires de 4,5 millions d'euros. Propos appuyés par Bernard Chrétien, vice-président d'Initia, qui a rappelé l'importance de dégager les porcs invendus du marché, autrement dit, de faire jouer l'arme du vif, capable de créer une confrontation offre-demande, et ce, "pour une meilleure rémunération des éleveurs".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Publicité