Aller au contenu principal

Porc - ouvertes !

Depuis la rentrée de septembre, la filière porcine s'est investie dans des actions de communication. Retour sur ce passage à l'offensive d'une filière que le grand public aborde souvent avec des préjugés, et le nez … pincé ! Aujourd'hui l'’heure est au bilan à l’UGPVB et au CRP. Cette année, le dispositif était double : pour la première fois, un "happening" (évènement interpellant) précédait une journée portes ouvertes en élevage.

26 septembre, matin : 30 bénévoles, éleveurs et salariés d'OPA, disposent plus d’un millier de cochons gonflables sur la place de la gare de Rennes. Cette opération qui a séduit de nombreux passants et voyageurs aura permis de "faire du bruit" afin d'inviter les Bretons aux portes ouvertes qui se tenaient le dimanche suivant.
L'ambition consistait donc au cœur de la capitale bretonne à interpeller le grand public et souligner au travers d'une forme originale de communication une action, une nouveauté. Cet événement artistique, le premier du genre organisé par les éleveurs bretons, a été suivi le dimanche 30 septembre par des portes ouvertes dans 14 élevages bretons, pour inviter petits et grands à changer de regard sur le métier d’éleveur de porcs.
Si plus de la moitié des visiteurs dans les élevages ont été informés par voie de presse il est fort probable que la forme originale de communication a attiré l'œil et suscité l'intérêt beaucoup plus que si l'annonce avait été formulée de façon "classique" en page agenda...
Ce sont 7 000 Bretons qui sont venus à la rencontre des éleveurs le 30 septembre. Les retours positifs aussi bien des visiteurs que des éleveurs, confirment l’intérêt de ces opérations portes ouvertes. Bonne humeur et convivialité étaient au rendez-vous ! Une opération que la filière porcine renouvellera très probablement.

Jean Dubé

Revivez en images l’évènement artistique  et la journée portes ouvertes sur
http://www.eleveurdeporcsbreton.com

Des visiteurs interpellés et intéressés

Sur les 7 000 visiteurs enregistrés dans les élevages, 1 183 ont accepté de remplir un bulletin dont l'analyse permet de mieux connaître le public intéressé par ce genre de "d'activités découvertes". Une mine de renseignements pour progresser dans de futures organisations.

Les retraités, et les agriculteurs ont représenté une proportion très importante des visiteurs (47%), bien plus que leur proportion réelle dans la population. Et n'oublions pas qu'au delà de la curiosité personnelle, chaque visiteur reste un prescripteur d'opinion !  

Ce qu'ils en disent, ce qu'ils en pensent :
• 47% des personnes visitaient pour la 1ère fois un élevage de porcs. Dans le grand public la proportion est très probablement largement supérieure.  
• 79% des visiteurs estiment que suite à leur visite, l’image qu’ils avaient de l’élevage de porcs s’est améliorée (9% n’ont pas répondu).
• 76% des visiteurs ont trouvé la visite très intéressante (18% intéressante - 6% n’ont pas répondu).
• 51% des visiteurs ont été informés de l’opération via la presse (10% par les tracts ou affiches - 4% par la TV ou la radio - 33% par internet ou le bouche à oreille ou une invitation - 2% n’ont pas répondu)
• 100% des éleveurs ayant participé (en tant que visiteurs, pas seulement les organisateurs !)  pensent que cette opération permet d’améliorer l'image de l'élevage de porcs.
• 89% des éleveurs présents seraient prêts à rouvrir leurs portes au grand public.

- "Félicitation, excellente initiative. À renouveler". Béatrice
- "C’est intéressant de découvrir l'élevage, merci pour l'accueil". Chantal
- "Félicitation pour la visite, excellente présentation, belle image du métier". Catherine
- "Très content d'avoir fait cette visite, bravo!". René
- "Merci, merci et re-merci". Pascale

François-Marie Montgermont, éleveur à Chavagne (35)

- En quoi consistait l'action de communication à laquelle vous avez participé ?
François-Marie Montgermont. "Il s'agissait le temps d'un week-end d'ouvrir mon élevage au grand public. 350 personnes y sont passées. Mon rôle consistait à expliquer le fonctionnement de l'exploitation et leur montrer l'intérieur d'un élevage. La plupart découvraient un élevage".

- Quelles ont été les réactions du public ?
F-M.M. "Les gens sont très curieux, ils sont toujours surpris mais pas toujours pour les mêmes raisons. Ils n'ont aucune idée de ce qui se passe dans un élevage, à nous de leur expliquer. Nous avons eu beaucoup de remarques sur la propreté des bâtiments et des animaux et sur l'aspect très technique du métier. Les gens ne s'attendaient pas du tout à ce qu'il ont vu. Ce sont surtout des voisins, des personnes de la commune et de tout le bassin rennais".

- Qu'en retirez-vous ?
F-M.M. "Cela a été une bonne expérience. Pour la profession c'est une bonne chose de montrer qu'on est transparent et finalement pour une fois, on peut répondre à nos détracteurs ! C'est un peu une forme de droit de réponse à tous les reportages. Nous avons abordé tous les sujets qui fâchaient à ce moment là, le bien être animal, le bien être des truies, les antibiotiques, les OGM, l'environnement , etc. Sur tous ces sujets les agriculteurs ont beaucoup progressé depuis des années et aujourd'hui je trouve que l'on est très à l'aise pour en parler".

- En fait il faudrait inventer des porcheries avec un mur transparent !
F-M.M. "En effet. Le fait que l'on n'hésite pas à montrer, à expliquer, et que cela se sache, change beaucoup de choses dans la tête des gens. Même chez ceux qui ne sont pas venus à la porte ouverte ! Cela montre que l'on a rien a cacher".

 

David Riou, président de la communication à l'UGPVB et CRP Bretagne

- Quel bilan faites vous de cette opération ?
David Riou. "Elle s'est déroulée en deux temps le premier sur la Place de la gare de Rennes avec un happening , qui consistait à aller à la rencontre des citadins, pour les inciter en retour à venir nous voir dans les exploitations. Nous voulions montrer qu'on allait à leur rencontre. Cela s'est super bien passé, on a été très agréablement surpris. L'opération globalement, l'image, la distribution des ballons tout cela donnait une image sympa sur la production porcine.
C'était une forme de communication originale, une idée nouvelle. Dès le matin beaucoup de gens à Rennes prenaient des photos avec les téléphones portables, et les postaient sur les réseaux sociaux. Cela a permis de faire parler de nous et d'inciter à la curiosité".

- Quel était votre objectif ? L'avez-vous atteint ?
D.R. "Le message clé était de "changer le regard sur l'élevage de porc", et de présenter les portes ouvertes, je pense que nous avons plutôt réussi. Près de 7 000 personnes soit environ 400 en moyenne par élevage se sont déplacées. Notre élevage est le meilleur support de communication que l'on peut  avoir ! Mais cela pose toujours des difficultés d'organisation. En le faisant à l'échelle régionale cela a donné un bon élan, et permis que les éleveurs ouvrent leurs portes".

- Renouvelerez-vous cette opération ? C'est sans doute difficile, notamment pour des questions sanitaires ?
D.R. "Nous nous étions fixé un objectif minimum de 12 élevages, il y en a eu 14. Notre ambition est déjà d'essayer de renouveler l'opération et de faire en sorte que d'autres éleveurs éventuellement réticents aujourd'hui nous rejoignent pour communiquer. Tous les éleveurs qui ont participé ont été ravis de se rendre compte  que le grand public est très intéressé de savoir comment cela se passe dans les élevages. Les questions viennent naturellement , et quand on est sur son exploitation on y répond facilement, on est à l'aise, et on a tous les arguments pour répondre aux questions mêmes les plus c... ! Il n'y a pas tant que cela d'occasions de visiter les élevages de porc, et de communiquer. Alors oui, notre ambition est d'essayer de renouveler cette action en espérant que d'autres éleveurs nous rejoindront".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité