Aller au contenu principal

Porc : un retour à la normale, pour le moment

Dans sa note hebdomadaire, le marché du porc breton annonçait jeudi dernier un cours stable à 1,552 euro. Le cours du porc depuis le 16 mars, date du confinement, accusait une baisse, conséquence de l'effet de panique, depuis deux semaines. "Le retour à la normale s’est traduit dans le Nord de l’Europe par une stabilisation des cours car la demande y est aussi très forte et les offres en baisse", indique le MPB. En France, la fermeture des restaurants et des collectivités complique la vente de certaines pièces destinées à ces secteurs tandis que les ventes de jambons pour la consommation à domicile sont en hausse sensible. Les ventes vers la Chine reprennent également lentement. "L’embellie de la demande chinoise se confirme mais a peu d’impact pour le moment sur les abattages tant les stocks en congélation étaient importants", indique pour sa part Evel'Up. Les entreprises d’abattage jouent toutefois de prudence face à l’incertitude des jours et semaines à venir. L’activité sur la zone Uniporc Ouest a baissé de 8 640 porcs comparée à la semaine précédente, pour un total de 363 658 porcs abattus. Les poids moyens restent en-dessous des 96 kilos (95,98 kg), en hausse de 29 g. En Italie, de nombreux employés d’entreprises d’abattage, découpe ou transformation, ont été touchés par l’épidémie. L’activité s’est réduite de 35 à 40 %, indique par ailleurs la note du MPB.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité