Aller au contenu principal

Rencontre départementale des GVAF
Pour une agriculture avec elles !

Le 18 novembre prochain, les GVAF organisent une rencontre départementale à Briec. L'occasion de s'interroger sur la place des femmes en agriculture et de plancher sur les actions à mener afin que, demain, elles continuent à choisir ce métier.

De gauche à droite : Florence Milin, présidente du GVAF de Brest, Agnès Kerbrat, agricultrice à Milizac, Régine Pinvidic, présidente de la commission départementale "actions féminines", et Laurence Mao, agricultrice à Milizac.
De gauche à droite : Florence Milin, présidente du GVAF de Brest, Agnès Kerbrat, agricultrice à Milizac, Régine Pinvidic, présidente de la commission départementale "actions féminines", et Laurence Mao, agricultrice à Milizac.
© Terra

"La réflexion a démarré en 2005", se souvient Régine Pinvidic, présidente de la commission "actions féminines" à la chambre d'agriculture, qui chapeaute les 7 GVAF que compte le Finistère. En décortiquant les chiffres, les agricultrices se sont rendues compte que, si un chef d'exploitation sur 4 est une femme, elles sont majoritairement âgées de plus de 50 ans et prennent les rênes de l'exploitation au moment du départ en retraite de leur conjoint. "Il n'y avait que 452 femmes chefs d'exploitation de moins de 40 ans".

Une agriculture sans femmes ?

Face au risque "de ne plus avoir de femmes en agriculture, demain", les GVAF ont décidé de tout mettre en œuvre pour qu'elles continuent à choisir ce métier, et ont ouvert 4 chantiers. "Le premier concerne le choix du statut, énumère Régine Pinvidic. Si rien n'est fait, les femmes se retrouvent sans rien une fois en retraite ou l'accident survenu".
Le deuxième chantier s'attaque à la reconnaissance et la valorisation du travail des femmes sur l'exploitation. "Souvent, leur travail est invisible : soigner les veaux, remplir les tâches administratives.... Il faut parvenir à le mettre en évidence, de façon à donner aux jeunes femmes l'envie de rester sur l'exploitation".

Changer l'image de l'agricultrice

"Il reste encore bien des images fausses sur l'agricultrice", constate Régine Pinvidic, qui cite, entre autres, les bottes et la blouse. Le troisième chantier des GVAF touchera donc à l'image de l'agricultrice et de son métier. Et, parce qu'elles sont les mieux placées pour en parler, elles ont commencé à constituer une photothèque où on les voit accomplir les tâches quotidiennes de l'exploitation, dans toutes les productions.
L'égalité professionnelle femmes-hommes est le dernier chantier auquel s'attellent les GVAF. Là, le constat est sans appel : hormis dans le domaine social, bien peu nombreux sont les conseils d'administration des organisations professionnelles agricoles qui comptent des femmes dans leurs rangs ! "Aujourd'hui, l'agriculture est pensée par des hommes pour des hommes, et les femmes ont bien du mal à trouver leur place".
Pourtant, leur objectif est clair. "Nous avons envie d'une agriculture qui reste ouverte aux femmes. Envie de nous tourner vers les jeunes femmes et de leur dire que l'agriculture, ce sont des métiers dans lesquels on peut s'épanouir".

 

En pratique

Ouverte aux hommes comme aux femmes, la rencontre départementale, intitulée "pour une agriculture avec elles", se tiendra le mardi 18 novembre, de 9h30 à 17h, au centre culturel Arthémuse, à Briec. Seul le repas, 12 €, est à la charge des participants. Inscription auprès de la chambre d'agriculture de Brest, au 02 98 41 33 00.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité