Aller au contenu principal

Réunions CER France 35
"Prendre la bonne décision au bon moment"

Compétitivité, organisation, anticipation : tels étaient les maîtres mots des réunions annuelles du CER France Ille-et-Vilaine, incarnés par des témoignages concrets d'exploitants.

Joëlle Denoual, présidente du CER France 35 aux côtés de Jean-Marc Barrier et David Garnier, administrateurs
Joëlle Denoual, présidente du CER France 35 aux côtés de Jean-Marc Barrier et David Garnier, administrateurs
© Audrey Dibet

En parallèle du démembrement des outils de régulation de la PAC, l'évolution à la hausse du cours des matières premières doit inciter les agriculteurs à "rechercher de la compétitivité avec des prix d'équilibres le plus bas possible", commente Sébastien Neveux, conseiller d'entreprise. Anticiper ses investissements plusieurs années à l'avance, optimiser l'existant plutôt que construire, mutualiser des bâtiments, valoriser ses céréales en faf, sont autant d'exemples de maîtrise de prix d'équilibre.

Pour Joëlle Denoual, président du CER France 35, "des améliorations sont toujours possibles dans une exploitation. L'achat en commun, c'est à la portée de tous", signale-t-elle. Pour preuve notamment, l'initiative de ces cinq agriculteurs filmés par le CER France. "L'achat d'un pulvérisateur automoteur en commun au sein d'une SEP nous permet d'économiser 15 à 18% sur le poste fertilisation tout en disposant d'un matériel de pointe", déclare ainsi Jean-Michel Arondel devant la caméra. "Dans le canton de Saint-Brice-en-Coglès, nous sommes dix agriculteurs bio à faire des achats en commun, c'est 15% de coût en moins", rapporte également un agriculteur dans l'assemblée.

Trouver une meilleure valorisation à ses produits est aussi une clé de réussite. Si l'agriculture biologique et la vente directe ne sont pas toujours possibles, la vente de céréales par différents biais est en revanche donnée à tout le monde. "Un tiers est vendu sur pied à la récolte, un tiers à terme et un tiers est stocké. On navigue en fonction des cours et jusqu'ici on ne s'en sort pas trop mal", témoigne Jean-François Merel de Monterfil.

 

Remise en cause perpétuelle

Avoir une idée c'est bien, mais selon Sébastien Neveux il faut des clés pour voir son projet aboutir. "Tout doit commencer par un bon diagnostic des points forts et des points faibles de l'exploitation, exprime-t-il. Il faut ensuite aller chercher l'information pour bien se positionner". Et quand le projet voit le jour, "il faut choisir des indicateurs clés à suivre pour une remise en cause perpétuelle mois par mois. Une fois par an ce n'est plus suffisant dans un environnement qui bouge très vite". Savoir prendre la bonne décision au bon moment, et faire des améliorations en permanence selon les objectifs fixés, étaient donc les préceptes de ces réunions d'adhérents.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à l'Agriculture

Le président élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à…

Albane et Sébastien ont ce "goût à traire"
"Que les jeunes n’aient pas peur de s’installer, c’est prenant mais il y a plein d’avantages !". Albane Le Gal et Sébastien…
Son foncier permet une installation et restructure deux exploitations
Producteur de lait à Poullan sur Mer (29), Jean-Claude Péron, 57 ans, souhaitait lever le pied. Après réflexion, il décide de…
Agriculture : bienvenue en 2030 !
L’année 2021, débute. Après une année particulière, qui aura marqué les esprits, mais aussi un tournant dans le monde agricole et…
Nouvelle convention collective nationale pour l’agriculture en 2021
À partir du 1er avril 2021, une convention collective nationale couvrant toutes les entreprises et les salariés de la production…
Demain 10 000 ha de Leggo !
Dans le cadre de l'ambition française de développement de l'autonomie protéique, le grand ouest se fixe pour objectif de répondre…
Publicité