Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Préparer la vente de ses broutards pour mieux les valoriser

"Un éleveur passe huit mois avec ses veaux et la vente dure 15 minutes... Pour bien préparer la vente de ses mâles, la première chose est de connaître le poids de ses broutards. Et si l'éleveur n'a pas la possibilité de les peser individuellement, il peut les mettre dans sa bétaillère et aller sur la bascule la plus proche pour au moins avoir un poids moyen du lot", explique Jean Valéry Leroyer. Éleveur dans la Sarthe, il intervient aussi en tant qu'acheteur-estimateur de bovins pour Bovi Perche (groupe Axéréal). Parmi les nombreux conseils qu'il a pu donner à ses collègues, il incite à faire des lots avec uniquement des animaux à vendre, par exemple en soignant le paillage et pourquoi pas même en tondant les animaux. "Il faut aussi connaître les prix au kilo vif", ajoute Jean Valéry Leroyer. "Pour les Salers en pur, le marché de référence est celui de Mauriac et celui de Châteaubriant pour les croisés".

Repousse de la vente ?

Autre sujet de réflexion : la repousse de la vente. Le marché de la vente des broutards est un marché cyclique avec le gros des ventes entre septembre et décembre, et une corrélation entre la courbe des cours et celle des sorties. Il peut donc être intéressant de repousser la vente à février ou mars. Ainsi, Jean Valéry Leroyer prend l'exemple d'un broutard de 270 kg en décembre et vendu à 2,15 €/kg, soit un prix de vente à 580 €. Ce même animal vendu en mars mais cette fois à un poids de 387 kg et à 2,25 € rapporterait 870 €. Dans une hypothèse de coût alimentaire à 1,50 € par jour, soit 135 €, le gain réalisé est de 155 € par broutard.

Enfin Jean Valéry Leroyer invite les éleveurs à créer du lien avec un engraisseur pour faire valoir la qualité des broutards. "C'est important de préparer les broutards en fonction des souhaits de l'engraisseur (vaccination, transition alimentaire) et par exemple des veaux sevrés ou écornés peuvent amener une meilleure valorisation. C'est un tout qui améliore la gestion sanitaire et c'est un plus dans le cadre du plan écoantibio".

L'assemblée générale a aussi été l'occasion de donner la parole, à Denis Aignel, du groupe Avril, qui a mis en place une filière de commercialisation de jeunes bovins par contractualisation, en partenariat avec la SVA et Mc Donald's. Il a d'abord rappelé les différents marchés de la viande que sont le qualitatif, l'industriel, la restauration collective et l'export. Avant de souligner : "Les États généraux de l'alimentation ouvrent des opportunités dont il faut se saisir. Si la loi ne peut pas contraindre le marché, elle peut avoir un rôle de facilitateur et donner un peu plus de poids dans les négociations".

 

Space 2019 : la Salers à l'honneur

Après une année 2018 marquée par les 20 ans de l'association Salers de l'Ouest, l'année 2019 verra un nouveau moment fort pour la race puisque cette dernière sera la race à l'honneur pour les concours du Space.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité