Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Presser son colza pour l'huile et les tourteaux

Presser, à la ferme, son colza, permet de gagner sur deux tableaux. Non seulement l'huile est un carburant intéressant mais les tourteaux sont aussi un excellent correcteur pour les laitières. C'est l'autonomie de l'exploitation qui y gagne !

Marcel Dubois et son stagiaire devant la remorque qui contient toute l'installation de pressage.
Marcel Dubois et son stagiaire devant la remorque qui contient toute l'installation de pressage.
© Cécile Julien

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} Depuis deux ans, une drôle de remorque se balade dans les campagnes d'Ille et Vilaine. A l'intérieur se cache toute une installation qui permet de presser du colza pour obtenir huile et tourteaux. Cette presse mobile fait escale à Mellé, au Gaec des 4 chemins. "C'est la 4e année que je presse du colza, explique Marcel Dubois, l'un des associés de ce Gaec. D'abord avec la presse des Cuma costarmoricaines, puis depuis deux ans, avec celle de la Cuma Innov'35 (voir encadré). Presser du colza est un pas supplémentaire pour renforcer l'autonomie de l'exploitation, au niveau énergétique comme de l'alimentation du troupeau laitier, donc d'être moins dépendant des fluctuations des cours". Le colza a un double intérêt : énergétique avec de l'huile, qui est un bon carburant, et alimentaire par les tourteaux, qui peuvent remplacer le soja. Au Gaec des 4 chemins, tout le colza de l'exploitation, soit de 4 à 5 ha, est pressé. "Pour un rendement moyen de 30 quintaux, un hectare de colza permet d'obtenir 1.000 litres d'huile et 2 tonnes de tourteaux, chiffre l'agriculteur. Certes, le pressage demande un peu de temps mais l'intérêt économique est là". Pour limiter les déplacements de la remorque, Marcel Dubois presse tout son colza en une fois, pendant l'hiver. "Ca correspond à la période où on consomme le plus d'aliment. De toute façon, le tourteau se conserve 3, 4 mois sans problème".

 

Combustible et aliment

L'huile est utilisée comme combustible. D'abord dans la maison de l'un des associés du Gaec dont la chaudière est équipée d'un brûleur spécifique. L'huile remplace également le fioul dans les tracteurs. "On fonctionne en mélange avec 30 à 50% d'huile, selon la génération de tracteurs, explique Marcel Dubois. Un litre d'huile remplace un litre de fioul".

Pour cette exploitation laitière, les tourteaux sont aussi intéressants que l'huile. Stockés en big bags, ils sont distribués à raison de 2 kg par jour pour complémenter le maïs. 1,5 kg de tourteau de colza permettent de remplacer 1 kg de soja. "Non seulement le tourteau de colza est un bon correcteur, qui fait un peu baisser le TB en maintenant le TP, mais en plus, économiquement il est avantageux, garanti sans OGM et contribue à l'autonomie alimentaire de l'élevage", apprécie Marcel Dubois. La qualité des tourteaux dépend évidemment de celle des graines. "Pour obtenir des tourteaux appétents et qui se conservent bien, il faut récolter le colza à moins de 9% d'humidité, estime Marcel Dubois. Plus les graines sont sèches, mieux se passe l'extraction et meilleure est la qualité des tourteaux et de l'huile". Une analyse permet de connaitre la composition exacte des tourteaux pour adapter au mieux la ration.

 

Une presse itinérante

Afin de permettre à tous les agriculteurs du département d'avoir accès à une presse puissante et équipée d'un système autonome de chargement, la Cuma départementale Innov'35 a conçu ce système mobile, entièrement installé dans une remorque qui s'attelle à un tracteur. Cet investissement de 62.000 euros a été soutenu à hauteur de 30% par le Conseil général. En plus d'être mobile, la presse est simple d'utilisation, ce qui permet à chaque adhérent de réaliser seul son pressage. 22 agriculteurs d'Ille et Vilaine utilisent déjà ce matériel et 60 tonnes sont pressées chaque année.

Pour tout renseignement, contacter la FDCuma 35 (tél : 02 23 48 29 70).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Le croisement pour un troupeau facile à vivre
À Trégarvan dans le Finistère, dans les parcelles qui bordent l’Aulne, 115 vaches croisées 3 voies pâturent presque toute l’année…
Le boom des plantes aromatiques et médicinales cueillies
La cueillette des plantes sauvages est en plein renouveau. Longtemps marginale, méconnue, elle est en plein essor, portée par le…
Le marché du porc breton : optimisme en 2020, mais pas d'euphorie
L'année 2019 s'achève sur un prix du porc inédit depuis 1992, avec un pic à 1,70 euros le 12 décembre dernier. Les vœux du marché…
Le texte du gouvernement sur les ZNT fait l'unanimité... contre lui
Le gouvernement a publié, le 29 décembre au Journal officiel (JO), l’arrêté et le décret instaurant les nouvelles zones de non-…
Les centres de formation des chambres d'agriculture repris par des organismes locaux
Les chambres d'agriculture recentrent leur activité et confirment leur désengagement de la formation qualifiante sur ses quatre…
Publicité