Aller au contenu principal

Prince de Bretagne : 40 ans déjà !

Lancée en 1971, la marque Prince de Bretagne fête ses 40 ans. Mais qui se cache derrière le Prince ?

Joseph Rousseau, président du Cérafel.
Joseph Rousseau, président du Cérafel.
© Terra

Tout a commencé au début des années 60, avec la création, par les producteurs de légumes, de coopératives chargées de regrouper l'offre et de peser face aux acheteurs, jusque-là tout puissants. "Plusieurs coopératives sont nées, chacune avec son identité propre, explique Joseph Rousseau, président du Cérafel. Il fallait une entité régionale, pour les fédérer". Ce sera la naissance du Cérafel, au milieu des années 60 suivie, 5 ans plus tard, par la création d'une marque, Prince de Bretagne, aujourd'hui détenue par 6 coopératives : la Sica, Socoprim, la Bretonne, Triskalia, l'UCPT et Terres de Saint Malo.

 

Valoriser l'origine et la qualité

 

"Au moment de choisir un nom, Prince a été une trouvaille heureuse, estime Pierre Bihan Poudec, président de la Sica. C'était un nom facile à prononcer et qui avait du sens en Grande-Bretagne et dans les pays du Nord de l'Europe, où nous exportions déjà nos légumes". Et qui confortait leur image de qualité. "Nous y avons ajouté Bretagne, afin d'affirmer l'origine de nos produits". Et le Prince, chevauchant son fougueux destrier blanc, fait sa première apparition à la télévision, en 1984. Avant que la marque ne se lance, en 2008, dans la course au large, avec Lionel Lemonchois.

Au service des producteurs

 

Au fil du temps, la profession s'est dotée de nouveaux outils. Créée en 1972 afin d'exporter du chou-fleur vers l'Angleterre, la Brittany Ferries transporte désormais nombre de passagers vers l'Espagne ou l'Irlande... Végénov, laboratoire de recherche et développement, travaille sur le développement de variétés résistantes aux parasites et maladies, mais aussi sur la qualité sensorielle et nutritionnelle des légumes. S'y rajoutent deux stations expérimentales, le Caté, et la SECL, dédiée à l'agriculture biologique. Chargée de la création variétale, l'OBS produit semences et plants. Et l'Isffel forme de futurs chefs de rayon fruits et légumes.

 

A chacun sa mission

 

Devenu AOP, Association d'organisations de producteurs, le Cérafel défend l'intérêt des producteurs auprès des pouvoirs publics, définit des règles communes (cahiers des charges produit, emballage...), coordonne les actions de recherche des coopératives adhérentes, gère le marché, via la transformation. Forte d'une dizaine de salariés, l'équipe Prince de Bretagne gère le marketing, analyse la concurrence, segmente la gamme (nouveaux produits, nouveaux emballages...), se charge de la relation avec les clients (expéditeurs, grossistes, GMS), de la communication et la promotion de la marque

Prince de Bretagne
en quelques chiffres


- 2 500 producteurs, du Conquet (29) à Saint Malo (35).
- 40 000 ha.
- 600 000 t de fruits et légumes frais, dont 10 000 t en bio, et 650 t de fraises.
- 46 espèces différentes.
- 55% vendus en France, 45% à l'export (34 pays).
- 30 stations d'agréage et de conditionnement.
- 3 marchés au cadran (Saint Pol, Paimpol, Saint Malo).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité