Aller au contenu principal

Tomates
Prince de Bretagne multiplie les nouveautés

Cette année, Prince de Bretagne place sa saison tomates sous le signe de la segmentation, avec l'arrivée de nouvelles variétés, de nouvelles présentations…

(de gauche à droite) Emmanuel Descloux, directeur marketing Prince de Bretagne, Anne et Christian Coatanéa, producteurs de tomates et de fraises à Plougonvelin (29), présentent les nouveautés de la gamme tomates Prince de Bretagne.
(de gauche à droite) Emmanuel Descloux, directeur marketing Prince de Bretagne, Anne et Christian Coatanéa, producteurs de tomates et de fraises à Plougonvelin (29), présentent les nouveautés de la gamme tomates Prince de Bretagne.
© Terra
San Marzano, Noire de Crimée, Cornue des Andes, Rose de Berne, tomate ronde jaune ou orange, tomate cerise jaune... : cette année, le catalogue Prince de Bretagne regorge de nouveautés. "C'est une demande de la grande distribution", explique Emmanuel Descloux, qui a succédé à Olivier Sinquin à la tête du service marketing Prince de Bretagne il y a 5 mois. "A l'heure où la logistique coûte de plus en plus cher, pourquoi ne pas profiter d'un camion complet de légumes pour y glisser une ou deux palettes de petits segments". C'est aussi une demande des grossistes, qui trouvent là une occasion de se démarquer.

A chacun sa tomate

Et, pour ces deux circuits différents de commercialisation, la réponse de Prince de Bretagne ne sera pas la même. "Le sachet fraîcheur, contenant une grappe de tomates cocktail ou d'olivines, sera destiné à la grande surface", détaille Emmanuel Descloux. Si ce sachet garantit au consommateur que personne n'a manipulé les fruits, le chef de rayon y trouve aussi son compte, puisqu'il évite le dégrappage et la triche au moment de la pesée et permet de gagner sur la durée de vie du produit.
Résolument novateur, le sachet de 125 g, à destination des enfants, sera mis sur le marché fin avril. Il pourrait être placé au niveau des caisses, en lieu et place des bonbons, comme y réfléchissent déjà certaines enseignes, et se déclinera en tomates cerise jaunes ou rouges, cœur de pigeon... Il existera aussi en version 250 g, pour les adultes, avec la mention, fort explicite, "l'apéro sans les kilos".

Retrouver le goût

Les grossistes, eux, se verront proposer des petits paniers ouverts de tomates cerise. Le cageot "saveurs d'antan" proposera un mélange de plusieurs variétés anciennes, San Marzano, cœur de bœuf niçoise, tomate citron, tomate ananas..., laissant au consommateur le choix des formes et des couleurs. "Le goût aussi sera au rendez-vous, assure Christian Coatanéa, serriste à Plougonvelin (29) et premier producteur Prince de Bretagne à se lancer dans ces variétés anciennes, voilà déjà 4 ans. Trouvées en Sicile, pour la plupart, ces variétés population sont bien plus compliquées à mener et plus gourmandes en main d'œuvre que des variétés hybrides, mais avec un résultat incomparable. "Nous voulons redonner aux gens le goût de consommer de la tomate".
La saison 2008 sera aussi, pour Prince de Bretagne, l'occasion de retrouver un peu plus de visibilité en rayon, à l'heure où les MDD, les marques de distributeurs ne cessent de monter en puissance, y compris dans le rayon fruits et légumes. Si les emballages, bois ou carton, portaient déjà les couleurs de la marque, Prince de Bretagne va ajouter, cette année, des cartonnettes au coin des cageots, et multiplier les UVC, les unités de vente consommateurs, porteurs, eux aussi, de la marque.

Les tomates Prince de Bretagne en quelques chiffres

- 140 producteurs, de Plougonvelin à Paimpol,
- une production annuelle de 85 000 tonnes,
- 20% vrac,
- 70% grappe,
- 10% segmentation

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité