Aller au contenu principal

Prix abusivement bas : le projet d’ordonnance prend en compte les coûts de production

© Lalmch

Le gouvernement a présenté, le 17 décembre, son nouveau projet d’ordonnance relatif à l’interdiction de cession à un prix abusivement bas aux acteurs des filières alimentaires. Dans ce projet, dont Agra Presse a obtenu une copie, un prix abusivement bas «est apprécié notamment en référence aux indicateurs de coûts de production» tels que définis par la loi Egalim, ou «le cas échéant, à tous autres indicateurs publics disponibles». La version précédente ne mentionnait pas spécifiquement des coûts de production, ce que les syndicats agricoles avaient fortement critiqué. Et cette nouvelle version va plus loin car elle considère également des indicateurs publics. Ce qui n’a pas écrit dans le texte de loi. «Le projet est écrit convenablement», se félicite Patrick Bénézit, vice-président de la FNSEA. Le syndicat souhaite toutefois qu’il soit explicitement fait référence à l’Observatoire de la formation des prix et des marges comme fournisseur d’indicateurs publics. «Et le gouvernement a accepté en séance de le rajouter», assure Patrick Bénézit. Dans l’exposé de ses motivations, le gouvernement précise bien qu’il ne s’agit pas de «fixer des prix plancher».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Sangliers : un contrat entre chasseurs et agriculteurs

Lors d’un rendez-vous le 21 janvier, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a présenté à la secrétaire d’État à la…

Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Nolwenn et Glenn : bien occupés, bien investis, bien dans leurs bottes !
De belles charolaises, de la volaille Label Rouge, des pommes de terre, des légumes de conserve, du maraîchage et en vente…
Publicité